Le vieillissement du chat n’est pas linéaire

Chat - 28/01/2021

Contrairement à une idée reçue, on ne multiplie pas l’âge de son chat par 7 pour connaître l’équivalence à celui de l’âge humain car la vitesse de vieillissement d’un chat varie beaucoup suivant les périodes de sa vie.

Les grandes étapes de la vie du chat

Développement du chaton

C’est au cours de sa première année que le chat « vieillit » le plus vite car le développement d’un chaton est extrêmement rapide : la puberté intervient en général entre 4 et 6 mois chez une chatte, 6 et 12 mois chez un chat, ce qui correspond donc à l’âge de 10 à 12 ans chez l’humain.

 

L’entrée dans l’âge adulte s’observe en général vers l’âge d’un an, dont l’équivalent serait l’âge de 18 à 20 ans chez un humain.

La période adulte

Un point de repère est facile à garder en mémoire : vers 24 mois (soit 2 ans), l’âge biologique du chat adulte équivaudrait à celui d’un humain de 24-25 ans. Ensuite, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 15 à 17 ans, chaque année supplémentaire le vieillit d’environ quatre ans par rapport à l’échelle humaine.

À partir de l’âge de 7 ans, on considère qu’un chat a atteint sa période de maturité car, selon cette méthode, un chat de 7 ans correspondrait à un homme de 44 ans (24 + [5 x 4] = 44 ans). Un chat de 9 ans serait lui comparable à un homme de 52 ans.

 

Le chat senior

A partir de 12 ans, un chat entame théoriquement le dernier tiers de sa vie. Selon la méthode précédente, un chat de 12 ans aurait en effet 64 ans s’il était un humain. On peut alors parler de chat senior.

Quand le chat atteint un âge très avancé (au-delà de 18 ans), le vieillissement biologique semble se stabiliser jusqu’à la fin de sa vie. Il n’en demeure pas moins qu’à partir d’une vingtaine d’années, un chat peut être comparé à un centenaire chez l’homme ! Comme chez ce dernier, les signes de vieillesse varient considérablement selon les individus.

 

Espérance de vie du chat

 

 

Une enquête réalisée en 2014 au sein d’un important réseau de cliniques vétérinaires en Angleterre 1 a estimé à 14 ans la longévité médiane des chats mais presque 20 % des chats dépasseraient maintenant l’âge de 16 ans. Aujourd’hui, les vétérinaires ont couramment des chats de plus de 20 ans dans leur clientèle ! La gériatrie féline est d’ailleurs devenue une discipline à part entière en médecine vétérinaire.

Augmentation régulière de l’espérance de vie des chats

Grâce à une alimentation mieux maîtrisée, des soins vétérinaires de qualité et la médecine préventive, le nombre de chats âgés augmente de façon significative dans tous les pays où les chats sont devenus des animaux de compagnie très populaires.

Une étude suédoise 2 (réalisée par la plus grosse compagnie d’assurance santé pour animaux) a ainsi mis en évidence que, dans les années 1999-2000, 34 % des chats de race décédés avaient moins de 10 ans. En 2005-2006, seulement 10 % des décès concernaient des chats de moins de 10 ans.

Chaque chat est particulier : suivant la race, le statut sexuel, le mode de vie, le poids, l’état de santé et l’alimentation, l’espérance de vie d’un chat peut être extrêmement différente.

Influence de la race sur l’âge biologique

Même si les différences ne sont pas aussi évidentes que chez le chien, l’influence de la race se fait sentir sur la vitesse de développement et de vieillissement des chats.

Vitesse de développement

Entre un chat de petit format (comme le burmese) et un très grand chat (comme le maine coon), la durée de la croissance est presque multipliée par deux !

Âge de la puberté

L’âge de la maturité sexuelle varie selon la race : les chats les plus précoces appartiennent en général à des races orientales (abyssin, somali…) alors que les persans sont extrêmement tardifs : chez eux la puberté peut très bien ne pas apparaître avant l’âge de 2 ans.

Espérance de vie

L’espérance de vie des chats de race est généralement inférieure à celle des chats européens (12, 5 ans en moyenne, au lieu de 14 ans).

Chez les chats de race, les durées de vie les plus longues sont observées chez le sacré de Birmanie, le burmese, le persan et le british shorthair. À l’inverse, le siamois, l’abyssin et le ragdoll auraient une espérance de vie plus courte que la moyenne des chats de race.

Comment augmenter l’espérance de vie d’un chat ?

Vous pouvez aider votre chat à atteindre un âge très avancé tout en restant en bonne santé en respectant les conseils suivants.

  • Surveillez l’évolution de la silhouette et du poids de votre chat : le garder à son poids de forme favorisa sa santé et sa longévité. Le poids médian des chats est d’environ 3,75 kg et une étude 1 a montré que l’espérance de vie des chats pesant plus de 5 kg est diminuée d’au moins 2,5 ans. Après l’âge de 12 ans, prenez garde au contraire à une éventuelle perte de poids qui pourrait être due à une maladie.
  • Encouragez votre chat à faire de l’exercice : jouez avec lui et faites-le sortir si c’est possible.
  • Faites-le examiner au moins une fois par an par le vétérinaire pour qu’il puisse détecter d’éventuels troubles qui évoluent à bas bruit : problème rénal, hépatique, thyroïdien, etc. Deux examens vétérinaires par an sont préférables à partir de l’âge de 12 ans.
  • Respectez les calendriers de vaccination et de traitements antiparasitaires préconisés par votre vétérinaire.
  • Surveillez la quantité d’eau bue par votre chat, sa consommation alimentaire et l’aspect de ses selles : informez votre vétérinaire de toute anomalie.

FAQ

Quel est le record de longévité chez un chat ?

Des records de longévité féline sont régulièrement publiés mais les chiffres sont difficilement vérifiables. Il est cependant probable que certains chats aient dépassé l’âge de 30 ans. En 2017, une étude italienne 3 s’est penchée sur l’âge des chats présentés à la consultation vétérinaire dans trois universités vétérinaires du pays. Les chats de plus de 19 ans représentaient 0,5 à 2 % de l’effectif et le chat le plus âgé avait 24 ans.

Le sexe du chat influence-t-il sa longévité ? 

Comme chez les humains, une chatte a tendance à vivre plus longtemps qu’un chat mâle. Mais tous sexes confondus, c’est la stérilisation qui fait surtout la différence : l’espérance de vie d’un chat castré ou stérilisé est plus élevée que celle d’un chat entier dont le comportement l’expose à plus de risques d’accidents et de maladies contagieuses.

Comment faire la différence entre les signes normaux de vieillissement et un problème de santé ?

On parle de vieillissement pathologique quand le chat perd ses repères dans son environnement habituel et que les grandes fonctions sont perturbées : sommeil, alimentation, élimination, communication avec l’entourage… Le chat semble désorienté, il déambule sans but ; un animal qui était propre peut uriner en dehors de sa litière parce qu’il ne sait plus où elle est, il miaule la nuit sans raison apparente, il devient irritable et s’effraye d’un rien… Une baisse de la mobilité est souvent due à l’arthrose mais un traitement pourra soulager votre chat.

Sources

    1. O’NEILL D., et al., “Longevity and mortality of cats in England”, BSAVA, 2014, Congress Proceedings : 510-511.
    2. EGENVALL A., et al., “Mortality of life-insured Swedish cats during 1999-2006: age, breed, sex, and diagnosis”, J. Vet. Intern. Med., 2009, 23 : 1175-1183.
    3. COZZI B., et al., “Aging and veterinary care of cats, dogs, and horses through the records of three university veterinary hospitals. Vet. Sci., 2017, 4 : 14.