Revenir à la liste

Pourquoi mon chien mange-t-il de l’herbe ?

Chien - 28/02/2022

Comportement atavique hérité de ses ancêtres sauvages, « purge », carence alimentaire, comportement pathologique, simple plaisir gustatif… Les hypothèses sont nombreuses pour expliquer pourquoi un chien mange de l’herbe ! Tâchons de démêler le vrai du faux…

Le goût et l’odeur de l’herbe plaisent aux chiens

Fraîches et un peu croquantes, le goût des jeunes pousses d’herbe plaît tout simplement à beaucoup de chiens qui ne résistent pas à l’envie d’en grignoter !

Les chiens seraient sans doute aussi attirés par l’odeur de l’herbe. En effet, nous aimons généralement l’odeur de l’herbe fraîchement coupée. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour les chiens ?! Il a d’ailleurs été montré que cette odeur pouvait apaiser divers animaux (rats, bovins, humains) soumis à un stress. Une étude a évalué les propriétés de cette odeur chez des chiens et l’essai a été concluant ! Les chiens étaient placés dans une salle où l’odeur d’herbe fraîchement coupée était diffusée : lorsque le propriétaire était à proximité de son chien, ce dernier s’asseyait plus volontiers et cherchait moins à se rapprocher de son maître que les chiens témoins, non exposés à la même odeur. Sans diffusion de l’odeur, les chiens étaient moins « relax » et recherchaient plus le contact avec leur propriétaire.

Les chiens qui mangent de l’herbe sont donc sensibles à son odeur, qui pourrait exercer un effet apaisant sur eux.

L’herbe stimule le transit intestinal

La cellulose représente un quart à un tiers de la composition de la matière sèche de l’herbe. La cellulose fait partie de la grande famille des glucides, dans laquelle on trouve les différents types de sucres (lactose du lait, amidon des céréales, etc.) et les fibres végétales. Les premiers apportent de l’énergie au chien, les secondes non.

Les fibres sont indispensables à une bonne digestion

L’herbe n’apporte pas d’énergie au chien parce que la cellulose n’est pas digérée par les enzymes présentes dans l’estomac et l’intestin grêle des animaux à dominante carnivore (ce qui n’est pas le cas chez les ruminants). En entraînant avec elle les éléments non digérés jusqu’à l’extrémité de l’intestin, la cellulose joue le rôle de « lest », elle stimule les contractions de l’intestin et permet au chien d’évacuer les matières fécales plus facilement.

Il faut toujours que l’alimentation des chiens contienne suffisamment de fibres pour leur garantir une bonne hygiène digestive. L’association de fibres de nature variée permet de maintenir un transit régulier et une bonne tolérance digestive. Peut-être qu’un chien qui mange de l’herbe sent-il instinctivement que cela va lui faire du bien ou le fait-il par atavisme, comme les canidés sauvages qui ont besoin de fibres végétales pour équilibrer leur régime alimentaire principalement carné

Les fibres luttent contre la constipation

Au cours de la digestion, les aliments transitent successivement dans l’estomac, l’intestin grêle puis le gros intestin (ou côlon). C’est dans cette dernière partie que le transit est plus long : le transit dans le côlon représente 80 à 90 % de la durée totale du transit digestif chez le chien !

Le niveau de fibres aura intérêt à être relevé chez les chiens faisant peu d’exercice physique et présentant un excès de poids car ils sont les plus menacés par la constipation. Les petits chiens sont plus sensibles à la constipation que les grands. Manger un peu d’herbe ne peut leur faire que du bien.

Si le chien a tendance à avoir un intestin paresseux et présente des difficultés d’élimination, la consommation occasionnelle d’herbe ne suffira pas. Il faut l’aider à récupérer un transit normal car la constipation peut le faire souffrir et avoir des conséquences négatives sur sa santé. Lorsque la durée du transit intestinal s’allonge trop, la flore digestive a tout le temps pour décomposer les résidus alimentaires et des substances toxiques sont alors produites, qui peuvent repasser dans le sang. Ces fermentations encouragent aussi les émissions de gaz (flatulences).

Quelques idées fausses à propos de l’herbe…

Beaucoup d’idées reçues circulent pour tenter d’expliquer pourquoi les chiens mangent de l’herbe.

Les chiens mangent de l’herbe pour se faire vomir

Il est en fait très rare qu’un chien vomisse après avoir avalé de l’herbe. Lorsque cela se produit, il s’agit le plus souvent d’un chien qui a mangé trop d’herbe et trop vite ! Le vomissement est une conséquence de son comportement, pas une finalité…

Les vomissements peuvent éventuellement être associés à une intoxication. Cette hypothèse est à envisager si le chien a mangé de l’herbe au bord d’une route ou d’un champ, ou dans une pelouse récemment traitée avec des produits phytosanitaires. Si vous avez un doute, et surtout si votre chien présente d’autres signes inquiétants (apathie, diarrhée, comportement anormal…), consultez votre vétérinaire en urgence. N’hésitez pas non plus à consulter si ce phénomène se reproduit régulièrement.

Les chiens mangent de l’herbe pour se « purger »

Pour beaucoup de gens, « se purger » signifie que pour le chien, manger de l’herbe aurait un effet similaire à celui d’un médicament vermifuge, il aiderait le chien à se débarrasser de certains parasites… Ce n’est absolument pas le cas.

Manger de l’herbe est au contraire une occasion pour le chien d’être contaminé par des larves de parasites qui effectuent leur développement dans le milieu extérieur. En élevage canin, il est d’ailleurs reconnu que les animaux vivant dans des parcs en herbe présentent un risque de parasitisme plus élevé que ceux qui vivent dans des chenils régulièrement nettoyés. La présence de terre et d’herbe facilite la pérennité des cycles parasitaires.

De plus, il est fréquent qu’en consommant de l’herbe, les chiens ingèrent aussi des limaces ou des petits escargots, qui peuvent lui transmettre des parasites. Qu’un chien mange ou non de l’herbe, il est donc très important de le vermifuger en moyenne une fois par trimestre. Le respect du rythme de vermifugation est très important si le chien vit avec des enfants, susceptibles d’être contaminés par un chien qui héberge des parasites dans son intestin.

Les chiens mangent de l’herbe pour se « soigner »

Dans la nature, de nombreux animaux, mammifères ou oiseaux, consomment occasionnellement certains végétaux quand ils souffrent d’affections particulières. Ce comportement a été extrapolé au chien qui mange de l’herbe.

Des études ont cependant montré que, même chez les chiens présentant des troubles digestifs, il ne s’agit pas pour eux de se « soigner ». Dans l’une d’elle, des chiens présentant une diarrhée ont eu accès à deux végétaux, du chiendent et du kikuyu (une variété de gazon), et les résultats ont montré que les chiens en bonne santé consommaient plus souvent de l’herbe, et en plus grandes quantités que les chiens malades ! Rien n’indique donc que manger de l’herbe constitue pour le chien un processus d’automédication en cas d’atteinte digestive.

Lorsqu’elle est ponctuelle et limitée, la consommation d’herbe par le chien n’est pas un comportement anormal. Le chien exprime simplement un comportement atavique qui vise à lui faire ingérer les fibres végétales nécessaires à son transit intestinal. Le chien a tendance à le faire même si le niveau de fibres de son alimentation est suffisant.

FAQ

Les canidés sauvages mangent-ils de l’herbe ?

Dans la nature, les canidés sauvages (loups, coyotes, dingos, etc.) ont un régime essentiellement carné, basé sur la consommation des proies qu’ils chassent. Ils ingèrent donc peu de fibres végétales, à part celles contenues dans les viscères de leurs proies (elles-mêmes en général herbivores) mais ceux-ci ne sont pas toujours consommés. D’autres éléments indigestibles, comme les plumes ou les poils, jouent le même rôle que les fibres végétales pour stimuler leur transit digestif. Les canidés sauvages mangent cependant fréquemment de l’herbe pour compléter leur apport en fibres.

Manger de l’herbe est-il parfois un comportement anormal ?

Si votre chien mange de l’herbe en grandes quantités et très régulièrement, faire un bilan de sa santé s’avère nécessaire. Il faut aussi s’inquiéter si, en plus de manger de l’herbe, le chien a aussi tendance à manger des éléments non comestibles de manière compulsive. Ce comportement est appelé le pica et il traduit souvent un état de stress chez le chien : il cherche désespérément quelque chose à avaler pour l’évacuer. Suivant la nature des objets ingérés, le pica peut sérieusement menacer la santé du chien. Les conseils d’un vétérinaire sont alors nécessaires pour comprendre et traiter ce comportement.

Comment connaître le taux de fibres dans un aliment pour chiens ?

Sur l’étiquetage d’un aliment pour chiens, le taux de fibres total n’est pas toujours précisé. La seule mention obligatoire concerne la « cellulose brute » mais elle ne représente que 20 à 30 % des fibres totales. Dans les aliments secs complets pour chiens, les fibres sont généralement apportées par les céréales, la pulpe de betterave, le son ou d’autres ingrédients végétaux. Les aliments humides (en boîtes, sachets, barquettes…) sont généralement moins riches en fibres que les aliments secs car la part des ingrédients végétaux est plus réduite que dans les croquettes. Quel que soit le type d’alimentation de votre chien, le fait de manger de l’herbe lui apportera des fibres végétales en plus et cela n’est pas mauvais pour lui, bien au contraire !

Pour en savoir plus

Pourquoi mon chien mange de l’herbe ? (source : Docteur Thierry Bedossa)