La teigne du chat, une mycose fréquente et extrêmement contagieuse

Chat - 03/08/2020

La teigne du chat est en fait une mycose : elle est classée parmi les dermatophytoses, qui sont des maladies cutanées dues au développement de champignons microscopiques en surface de la peau. Les chatons et les chats à poil long sont particulièrement réceptifs à ces champignons parasites. La teigne est une maladie délicate à soigner, à cause de la dispersion des spores du champignon dans l’environnement, qui facilite les rechutes.

 

Quels sont les premiers signes de teigne ?

La teigne est une maladie insidieuse : elle n’entraîne pas de démangeaisons particulières chez le chat qui ne se gratte donc pas, du moins au début. C’est l’état de son pelage qui doit vous alerter : les poils se fragilisent et tombent facilement. Le pelage devient terne et sec alors que la peau présente au contraire un aspect gras.

Dans la forme classique, des lésions de forme circulaire se développent ensuite d’une manière centrifuge, en particulier sur la tête, les oreilles et les membres antérieurs. Le diamètre des lésions atteint parfois 7 à 8 cm. Des croûtes et des squames apparaissent au centre ou en périphérie.  Les symptômes de dermatophytose peuvent cependant être très différents d’un chat à l’autre.

 

Des lésions envahissantes ou localisées

Chez certains, les lésions cutanées sont très envahissantes, chez d’autres elles se limitent à une zone particulière : sous le menton, sur la face dorsale de la queue, autour des griffes…

 

Dermatite miliaire, otite…

La peau peut prendre un aspect granuleux, comme des grains de mil ; on parle alors de dermatite miliaire. Dans certains cas, la teigne entraîne aussi une otite, avec présence d’un cérumen très abondant.

 

Des formes particulières chez le persan

Les persans présentent souvent des formes envahissantes de dermatophytose. Quand ils ont été été contaminés par l’intermédiaire d’un coup de griffe ou d’une morsure, des lésions purulentes peuvent se développer à l’endroit de l’inoculation.

En dehors de ces lésions cutanées, les chats ne manifestent en principe aucun autre signe anormal. A cause du risque de passage à l’homme et de la grande capacité de dissémination des spores, consultez votre vétérinaire au plus vite.

Comment un chat attrape t-il la teigne ?

Le champignon microscopique à l’origine de la teigne est très souvent le même : il se nomme Microsporum canis. Ce champignon parasite se nourrit de la kératine des poils. Les champignons se reproduisent par l’intermédiaire de spores et les parasites n’échappent pas à la règle. Quand des spores arrivent sur la peau du chat, elles se développent en créant un réseau de filaments, le mycélium, qui fragilise les poils.

La contamination peut avoir lieu suite à un contact direct avec un chat infecté mais les spores sont capables de résister au moins 18 mois dans l’environnement. Le matériel de toilettage, les cages de transport, les lieux de couchage (…), tous ces supports peuvent servir de vecteurs de contamination de la teigne. De plus, les spores diffusent dans l’air : dans une maison où vit un chat atteint de teigne, il peut y avoir jusqu’à 1000 spores par m3 d’air !

Comment être sûr qu’un chat a la teigne ?

Dans tous les cas, c’est votre vétérinaire qui fera le diagnostic, en réalisant des examens spécifiques pour confirmer la suspicion clinique.

Le test dit « à la lampe de Wood » est souvent réalisé en priorité : sous cette lampe à ultraviolets, les dermatophytes à l’origine de la teigne féline peuvent émettre une couleur fluorescente verdâtre reconnaissable !

La méthode la plus classique de diagnostic consiste cependant à racler la peau et à mettre en culture les prélèvements, pour confirmer la contamination et identifier l’espèce de dermatophyte en cause. Malheureusement, la culture prend plusieurs jours. Le vétérinaire peut aussi faire un examen au microscope des poils prélevés en périphérie des lésions, pour tenter de repérer des spores.

 

Quels sont les chats les plus à risque vis-à-vis de la teigne ?

Les chats dont le système immunitaire est fragile (les chatons ou les individus âgés) sont particulièrement réceptifs à la teigne. Mais à cause de sa grande contagiosité, la teigne est surtout une maladie des chats vivant en collectivité : élevages, pensions, refuges…

Aucun chat n’est vraiment à l’abri de cette maladie, surtout s’il sort ; même les puces et tiques peuvent éventuellement participer à la transmission des spores de champignons !

 

Les chats abandonnés

A cause des interactions fréquentes entre chats, les animaux abandonnés sont particulièrement exposés à la teigne. Si vous recueillez un chaton ou un chat adulte, faites faire un bilan de sa santé par votre vétérinaire. S’il a le moindre doute quant à l’état de son pelage, il pratiquera des examens qui permettront de vérifier si le chat est ou non atteint d’une dermatophytose.

 

Les chats présentés en exposition

Dans leurs formes bénignes, les dermatophytoses passent facilement inaperçues car un chat porteur de spores peut ne pas présenter de lésions évidentes. Un chat « teigneux » peut parfaitement contaminer ses voisins pendant un concours de beauté !

 

Les chats à poil long

Chez un chat à poil court, le toilettage quotidien du pelage élimine la plupart des spores qui pourraient venir se déposer sur les poils. La langue rêche du chat agit un peu comme un balai brosse ! En revanche, chez un chat à poil long, en particulier chez les persans dont le pelage est particulièrement dense, le retrait mécanique des spores par le léchage est rendu plus difficile.

Comment soigner une teigne chez un chat ?

La teigne se soigne avec des médicaments qu’on appelle des antifongiques.

– Si les lésions sont très localisées, l’application de crèmes, de mousses ou de lotions antimycosiques une ou deux fois par semaine pourra suffire mais si votre chat accepte les shampooings, il est préférable de le traiter entièrement. Lorsque vous traitez votre chat, portez des gants à usage unique et une blouse que vous laverez régulièrement.

– Lorsque la teigne prend une forme étendue, un traitement par voie orale est souvent ajouté au traitement local pour aider à stopper l’infection.

En général, le traitement de la teigne prend au moins 4 à 6 semaines. Ne l’arrêtez surtout pas, même si vous avez l’impression que l’état du pelage et de la peau de votre chat s’améliore rapidement !

Faut-il tondre un chat qui a la teigne ?

La tonte est un élément essentiel du traitement : elle améliore considérablement son efficacité et surtout elle permet d’éliminer rapidement une grande quantité de poils et de squames porteurs de spores contaminantes. Ne vous inquiétez pas, le poil repoussera et sera d’autant plus beau quand votre chat sera débarrassé de ce champignon parasite !

La première fois, votre vétérinaire peut vous proposer de tondre le chat à la clinique mais comme le traitement est long, mieux vaut répéter la tonte tous les mois jusqu’à guérison complète. Pour éviter que des spores ne diffusent dans toute votre maison, tondez votre chat dans un endroit clos, facile à nettoyer et à désinfecter, et au dessus d’un support jetable, comme un sac poubelle par exemple. Nettoyez ensuite le matériel à l’eau de Javel.

 

Comment éviter les rechutes de teigne ?

Il ne sert à rien de traiter le chat si l’environnement reste contaminé par des spores. Il vous faut donc faire le ménage à fond pour décontaminer votre habitation.

– Aspirez soigneusement votre maison, en insistant particulièrement sur les lieux fréquentés par votre chat, et jetez ensuite le sac de l’aspirateur. Renouvelez l’opération le plus souvent possible. Nettoyez bien les sols et les meubles et, s’ils ne sont pas trop fragiles, désinfectez-les à l’eau de javel à 1 % (ou avec de l’eau oxygénée).

– Eliminez les tissus sans valeur ayant été au contact du chat malade. Lavez à la machine ceux qui ne peuvent pas être jetés : un lavage prolongé à 30 °C suffit pour les décontaminer. Posez des housses lavables sur les meubles où votre chat est susceptible de s’installer. Lavez et désinfectez ces housses très régulièrement pendant le traitement du chat.

L’élimination des spores demande du temps et de la détermination. Ces mesures d’hygiène doivent être répétées pendant plusieurs semaines pour éliminer le risque de recontamination.

 

La teigne du chat se transmet-elle à l’homme ?

Si votre chat est traité contre la teigne, lavez-vous bien les mains après l’avoir caressé pendant toute la durée du traitement car la teigne est aussi une maladie humaine (ou zoonose) ; les enfants et les femmes sont d’ailleurs plus souvent victimes que les hommes de cette affection.

Si des petites lésions rouges, circulaires et prurigineuses apparaissent sur votre peau ou votre cuir chevelu, parlez-en à votre médecin. Ces lésions autrefois appelées « d’herpès circiné » (qui n’ont rien à voir avec le virus herpès) se développent dans les zones régulièrement en contact avec le chat, comme les bras, le visage et le cou. Ces lésions sont faciles à traiter mais elles peuvent laisser des traces sur la peau.

FAQ

Comment savoir si mon chaton a la teigne ?

Quand vous adoptez un chaton, il peut être porteur de teigne sans que vous le sachiez car aucune lésion n’est encore visible. C’est particulièrement vrai si vous l’adoptez dans un refuge, où cette affection est très fréquente. Si c’est le cas, le stress causé par le changement d’environnement risque fort de favoriser le développement de la maladie. Par sécurité, montrez rapidement votre chaton à un vétérinaire dès son arrivée chez vous, pour qu’il effectue un test de dépistage. Tant que vous n’êtes pas sûr que votre nouveau chat est indemne de teigne, essayez d’éviter les contacts entre lui et les chats ou les chiens vivant déjà à la maison.

Quelles précautions prendre après une exposition féline ?

Si vous présentez votre chat dans un salon ou une exposition féline, il est conseillé à titre préventif d’appliquer un traitement local de la teigne sur l’ensemble du pelage au retour. Il existe des shampooings pour le débarrasser de champignons parasites éventuels. Un chat peut très bien accepter d’être lavé s’il y est habitué très jeune ! En outre, le shampooing est préférable à l’application d’une lotion sans rinçage car le comportement de toilettage du chat l’expose à s’intoxiquer facilement quand on applique des médicaments sur sa peau. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Comment savoir si mon chat est guéri de la teigne ?

Après le traitement, votre vétérinaire vous proposera sûrement de faire une analyse des poils en laboratoire. Si mise en culture du prélèvement est négative, le traitement sera continué encore un peu par sécurité puis il pourra être arrêté. Si la culture est positive, il vous faudra être patient et continuer le traitement.

Pourquoi les persans sont-ils plus souvent touchés par la teigne ?

Outre leur abondant pelage qui masque les lésions, des prédispositions génétiques pourraient aussi intervenir chez les persans, qui sont donc à surveiller de près. Une enquête menée à l’Ecole nationale vétérinaire de Nantes a montré que les persans représentent plus de 30 % des cas de dermatophytoses félines*.

* Bruet V., « Pathologie cutanée du persan », L’essentiel, 2013, 296 : 11-12.