Les tiques sont de plus en plus fréquentes : protégez votre chien !

Chien - 18/08/2020

Les tiques sont des acariens qui s’accrochent à la peau des mammifères pour leur sucer le sang. Plusieurs espèces de tiques sont présentes en France, adaptées à des milieux de vie différents, et certaines sont fréquemment retrouvées sur les chiens. Si vous sortez votre chien en promenade dans des milieux à risque, il est important de le protéger contre les tiques car ces parasites peuvent lui transmettre des maladies graves.

 

Les tiques sont-elle fréquemment trouvées sur les chiens ?

Des enquêtes européennes montrent qu’environ 15 % des chiens sont infestés par des tiques à un moment ou un autre de l’année. Un propriétaire sur dix a déjà trouvé des tiques sur son animal (ou sur lui-même ou un membre de la famille) ! Ces chiffres montrent bien que le risque de contamination par les tiques est élevé si le chien n’est pas traité contre ce parasite. Contrairement à une idée fausse, les tiques ne sont pas présentes qu’à la campagne : les espaces verts en milieu urbain constituent un milieu propice à la prolifération des tiques.

Le risque d’infestation des chiens par les tiques est en principe saisonnier : les tiques sont surtout actives de mars à juin et d’août à novembre. Leur biologie se modifie cependant avec les changements climatiques et on trouve aujourd’hui des tiques sur les chiens à n’importe quel moment de l’année.

Comment les tiques se fixent-elles sur les chiens ?

Une tique chasse à l’affût : elle reste accrochée à la végétation, attendant qu’un animal à sang chaud passe à sa portée pour pouvoir s’accrocher à sa fourrure. La tique va ensuite se fixer dans une zone où la peau est fine et bien vascularisée. Avec ses pièces buccales coupantes, elle incise la peau et plante son rostre profondément pour aspirer le sang. Pour faciliter l’opération, la tique injecte au chien des enzymes et une substance anticoagulante pour liquéfier les tissus.

La présence de tiques irrite la peau du chien et les plaies de grattage peuvent mettre longtemps à cicatriser. Chez les chiens très sensibles, les morsures de tiques peuvent même entraîner des réactions cutanées allergiques.

Les tiques transmettent-elles des maladies aux chiens ?

Oui ! Les tiques peuvent transmettre aux chiens des bactéries ou des protozoaires responsables de maladies qui sont parfois difficiles à diagnostiquer. Les tiques sont même fréquemment porteuses de plusieurs agents pathogènes à la fois.

Pendant la période où elle est fixée sur le chien, la tique pompe du sang puis rejette l’eau du sang dans la circulation du chien. Ce va et vient dure plusieurs jours et facilite la transmission d’agents pathogènes (bactéries, virus ou parasites) à l’animal. En France, trois maladies sont surtout à craindre pour les chiens : la piroplasmose (ou babésiose), la maladie de Lyme (ou borréliose) et l’ehrlichiose.

 

La piroplasmose canine (ou babésiose)

La piroplasmose est la plus connue des maladies transmises par les tiques aux chiens. Elle est due à un protozoaire (Babesia canis le plus souvent). Une fois injectés au chien, les piroplasmes se multiplient dans les globules rouges, ce qui conduit à leur destruction.

En général, les symptômes apparaissent quelques jours après la fixation de la tique. Le chien est abattu, sa température s’élève (> 39°C) et ses muqueuses deviennent pâles car le taux de globules rouges diminue. Des phénomènes immunitaires aggravent parfois l’anémie au point qu’une transfusion sanguine peut s’avérer nécessaire. Le traitement est relativement efficace s’il est administré tôt mais sinon, le chien risque de souffrir d’insuffisance rénale aiguë potentiellement mortelle.

Il existe un vaccin contre la piroplasmose canine. La vaccination n’empêche pas la contamination du chien mais elle réduit la gravité des symptômes. Ce vaccin peut être utile si votre chien est très exposé aux tiques. L’idéal est de vacciner au printemps, avant la période d’infestation massive par les tiques ; des injections tous les 6 mois sont parfois nécessaires. Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est due à une bactérie (Borrelia burgdorferi). Scientifiquement, la maladie de Lyme est donc classée dans les « borrélioses ». En général, la maladie évolue à bas bruit mais le chien peut quand même présenter de la fièvre et/ou des infections articulaires, entraînant le gonflement d’une ou plusieurs articulation, ainsi que des boiteries chroniques ou intermittentes. Le diagnostic passe par le dosage sanguin des anticorps anti-Borrelia. Bien des chiens séropositifs ne manifestent pourtant aucun symptôme particulier.

Lorsque la maladie se déclare, c’est le plus souvent sur des chiens de grand format, vivant beaucoup à l’extérieur. Un traitement antibiotique d’environ 4 semaines est généralement nécessaire pour tenter d’éliminer la bactérie de l’organisme.

 

L’ehrlichiose

Les symptômes de l’ehrlichiose canine, une autre maladie bactérienne, ressemblent beaucoup à ceux de la maladie de Lyme : il s’agit d’un syndrome fébrile accompagné de douleurs articulaires. Parfois, le chien présente aussi des saignements de nez et un syndrome hémorragique qui peut être rapidement mortel sans prise en charge vétérinaire urgente.

 

Comment repérer et enlever une tique sur un chien ?

Avant qu’elles ne se gorgent de sang, les tiques ne mesurent que quelques millimètres ; elles passent donc souvent inaperçues, surtout si le pelage du chien est épais.

 

Trouver une tique sur un chien

Inspectez toujours soigneusement votre chien au retour d’une promenade ou d’une partie de chasse afin de repérer la présence éventuelle de tiques dans son pelage. Si vous sentez quelque chose d’irrégulier sous les doigts en le caressant, regardez de plus près. Chez le chien, les tiques se fixent le plus souvent au niveau de la tête et des oreilles mais elles s’observent aussi sur les membres, le cou et le poitrail. Une fois gorgée de sang, une tique présente l’aspect d’un grain de café.

Enlever une tique à un chien

Si vous trouvez une ou plusieurs tiques sur votre chien, enlevez-les rapidement. Pour extraire une tique, utilisez de préférence un crochet spécial « tire-tiques ». Ce crochet permet, d’un mouvement tournant, d’enlever la tique sans laisser la tête fichée dans la peau. Cette technique limite le risque de lésion cutanée et évite surtout que la tique ne régurgite des agents pathogènes au moment de son extraction. Cela risque au contraire de se produire si vous arrachez la tique avec les doigts ou une pince. Après l’extraction de la tique, désinfectez la peau du chien, par exemple avec de la bétadine.

N’oubliez pas d’écraser la tique que vous enlevez : si vous vous contentez de la jeter sur le sol, elle pourrait revenir infester le chien plus tard.

Comment protéger mon chien des tiques ?

Si les traitements antipuces sont de plus en plus souvent administrés aux chiens, à peine la moitié des chiens sont protégés contre les tiques. Pourtant, tout chien qui sort dans un espace végétalisé est potentiellement menacé par les tiques.

 

Produit antipuce et/ou antitique ?

Rappelons que les puces sont des insectes et les tiques des acariens. Si certains produits parasitaires externes assurent la double protection, ce n’est pas le cas de tous. Sachez aussi qu’il existe aujourd’hui des médicaments à donner à titre préventif, qui luttent à la fois contre les parasites internes et externes du chien. Votre vétérinaire est le mieux placé pour établir avec vous un programme de lutte contre les parasites adapté au mode de vie de votre chien.

Pipettes, sprays, comprimés ou colliers ?

Les produits antitiques sont disponibles sous plusieurs formes : pipettes « spot on », colliers, comprimés, etc. Après l’administration, le principe actif diffuse à la surface du corps de l’animal et est absorbé par la tique lors de son repas de sang. Elle meurt dans les heures suivant l’absorption du produit. Des sprays à action rapide sont également disponibles pour tuer les tiques déjà fixées.

En France, il est interdit de commander par Internet des médicaments antiparasitaires soumis à prescription vétérinaire. Les médicaments obtenus à partir de sites illégaux et étrangers peuvent contenir des substances toxiques et leur stabilité n’est pas garantie.

FAQ

Quelles sont les tiques les plus fréquentes chez les chiens ?

Il existe environ 1000 espèces de tiques mais trois sont plus souvent retrouvées sur les chiens en France.

  • En forêt et dans les zones ombragées, on trouve surtout Ixodes ricinus.
  • Dermacentor reticulatus est plus fréquente dans des milieux ouverts, tels que des prairies, des parcs ou des terrains vagues.
  • Rhipicephalus sanguineus est présente en chenil et dans les zones à climat chaud, particulièrement dans le sud-est et la Corse.
Combien de temps une tique peut-elle rester fixée sur le chien ?

Une tique reste solidement accrochée à la peau du chien pendant tout son repas de sang et celui-ci dure en moyenne 5 à 7 jours. À la fin, le volume de la tique est multiplié par au moins 50, ce qui la rend plus facilement repérable ! Le cycle de développement continue quand la tique se décroche et tombe sur le sol.

Quels sont les chiens qu’il faut traiter contre les tiques ?

Les chiens de chasse, les terriers et les chiens de berger sont évidemment des chiens qui risquent d’être les plus exposés aux tiques mais tout chien qui se promène dans un parc ou à la campagne est potentiellement menacé aussi par ces parasites. Un traitement antiparasitaire incluant la lutte contre les tiques est donc fortement conseillé pour tous les chiens, surtout du printemps à l’automne !

Combien de temps un traitement antitique est-il efficace ?

Les produits antiparasitaires commercialisés contre les tiques du chien sont généralement efficaces au moins un mois et la durée d’action va même au-delà de 7-8 mois pour certains colliers. Vérifiez cependant les conditions d’utilisation : au cas où votre chien est exposé à la pluie ou se baigne régulièrement, l’efficacité des colliers est parfois altérée.