Revenir à la liste

Mon chat a une diarrhée : est-ce grave ?

Chat - 15/12/2021

Les chats produisent généralement des selles bien formées car cet animal économise l’eau et ses selles en contiennent moins que celles d’un chien ! Si vous remarquez que les selles de votre chat se ramollissent ou deviennent presque liquides, il faut trouver la cause et la traiter, surtout si la diarrhée persiste plusieurs jours ou se reproduit souvent.

La qualité des selles d’un chat est facile à surveiller quand il utilise une litière mais chez les chats qui sortent, les diarrhées passent facilement inaperçues. Essayez pourtant de repérer où votre chat élimine à l’extérieur et surveillez aussi l’état du pelage sous la queue. Il est rare qu’une diarrhée ne laisse pas quelques traces…

Les diarrhées d’origine parasitaire

Si votre chat présente une diarrhée mais qu’il ne montre aucun autre symptôme inquiétant, commencez par le vermifuger : les diarrhées d’origine parasitaire sont en effet fréquentes, surtout chez les chatons. Si vous avez vermifugé votre chat et que la diarrhée persiste ou que son état général vous inquiète, parlez-en à votre vétérinaire.

Un vermifuge ciblé sur les parasites en cause

Pour vermifuger votre chat, utilisez de préférence un médicament conseillé par votre vétérinaire, pour être sûr qu’il soit adapté à la situation. Suivant l’origine, l’âge et le mode de vie du chat, il peut en effet héberger des parasites différents et le choix du bon vermifuge rendra le traitement plus efficace.

Si la diarrhée persiste, votre vétérinaire peut vous proposer de réaliser un examen microscopique des selles du chat, pour vérifier la présence de parasites (ou de leurs œufs) dans les selles et mieux cibler le traitement si nécessaire.

Les parasites unicellulaires

Chez un jeune chat (de moins d’un an) dont les matières fécales sont très molles, voire liquides, le vétérinaire pourra suspecter une coccidiose, une giardiose ou une trichomonose. Ces maladies sont dues à des parasites intestinaux unicellulaires. Les chats adoptés en refuge sont particulièrement à risque vis-à-vis de ces maladies, qui sont d’ailleurs parfois associées.

Lorsqu’un chaton est atteint d’une de ces maladies, il arrive qu’il soit presque incontinent : ayant besoin de déféquer très souvent, il n’arrive pas toujours à atteindre sa litière à temps ! Du sang ou du mucus est parfois visible sur les selles. Lors de giardiose, les selles peuvent devenir molles, jaunes et graisseuses car la digestion des graisses est perturbée.

La coccidiose, la giardiose et la trichomonose demandent un traitement spécifique, différent des vermifuges classiques et à administrer pendant plusieurs jours, qui sera prescrit par le vétérinaire.

Les diarrhées d’origine alimentaire

Chez le chat, les troubles alimentaires représentent la deuxième cause de diarrhée chronique après le parasitisme intestinal. On considère qu’une diarrhée est chronique si elle dure depuis au moins 2 à 3 semaines, de manière continue ou intermittente.

Si le chat a été bien vermifugé et qu’il ne présente pas d’autre symptôme que la diarrhée, un changement de régime alimentaire est donc recommandé chez les chats qui ne répondent pas au traitement antiparasitaire. Les allergies alimentaires ne sont pas très fréquentes mais le chat peut avoir du mal à digérer certains ingrédients ou être incapable de produire les enzymes digestives en quantité suffisante pendant la digestion.

Excès de glucides dans l’alimentation ?

Le chat est resté plus carnivore que le chien et sa capacité à digérer les glucides (comme l’amidon, présent en grande quantité dans les céréales) est limitée : il aura donc du mal à digérer un aliment contenant beaucoup de céréales et pas assez de sources de protéines animales. C’est chez les chatons que l’intolérance est la plus évidente.

Digestibilité insuffisante de l’aliment ?

La bonne digestion de l’aliment est conditionnée par plusieurs facteurs : la qualité des matières premières, l’équilibre des ingrédients et la cuisson de l’amidon. Les chats très sensibles sur le plan digestif ont tendance à « sanctionner » très vite par une diarrhée un aliment si le taux de fibres végétales est excessif, si les protéines sont de mauvaise qualité ou si l’amidon des céréales est insuffisamment cuit.

Le passage à un aliment « pour chats sensibles » permet parfois de mettre en évidence une intolérance alimentaire. Si la diarrhée a tendance à diminuer, continuez la distribution de cet aliment quelques semaines pour voir si la situation continue à s’améliorer grâce au changement alimentaire.

En revanche, si l’état du chat ne s’améliore pas au bout de 7 à 10 jours, inutile de continuer. La cause de la diarrhée est à chercher ailleurs.

Les obstacles au transit digestif

Il arrive que des boules de poils ou des corps étrangers fassent obstruction dans l’intestin et soient responsables de troubles chroniques du transit digestif, entraînant alors souvent une alternance de diarrhée et de constipation.

Les boules de poils

Lorsqu’un chat se lèche intensément, en particulier en période de mue, les poils s’agglomèrent dans l’estomac. Si le chat n’arrive pas à les régurgiter sous formes de « pelotes » ou de « boules », les poils continuent à progresser dans l’intestin mais perturbent le transit. Ce problème survient évidemment plus souvent chez les chats à poil long.

Un aliment spécialement formulé pour faciliter l’évacuation naturelle des poils est ici d’une grande utilité. Brossez aussi très régulièrement votre chat pour limiter au maximum la quantité de poils qu’il ingère. En période de mue, si vous supposez que votre chat est perturbé par les boules de poils, donnez-lui un laxatif spécial (conseillé par votre vétérinaire), afin de l’aider à éliminer les poils par voie digestive.

Les corps étrangers

Chez un jeune chat, curieux de goûter tout ce qui passe à sa portée, l’ingestion d’un corps étranger peut être responsable de l’alternance entre constipation et diarrhée chez le chat.

Ce type d’accident entraîne cependant souvent des troubles plus graves qui affectent l’état général du chat. Des radiographies ou un examen par endoscopie permettront au vétérinaire de repérer le corps étranger.

Les maladies infectieuses

La diarrhée est un symptôme qui s’exprime dans de nombreuses maladies infectieuses félines : des virus et des bactéries sont parfois à l’origine de diarrhées aiguës, qui s’accompagnent alors souvent d’une fièvre et d’une baisse de l’état général du chat. Si c’est le cas, prenez la température de votre chat ; normalement, elle ne doit pas dépasser 39°C.

Chez les chatons

Chez les chatons qui n’ont pas encore été vaccinés, l’hypothèse d’une panleucopénie (ou typhus du chat) est à envisager. Les chatons sont aussi souvent victimes de diarrhées d’origine bactérienne. Plus les chatons sont jeunes, plus les conséquences des diarrhées aiguës peuvent être graves ; elles peuvent même provoquer une mortalité importante chez les chatons au sevrage.

Chez les chats adultes

Chez les chats adultes présentant une diarrhée aiguë, une infection par un calicivirus est présente dans environ un quart des cas. C’est le même type de virus qui est en cause dans une maladie très grave du chat, la péritonite infectieuse féline.

Chez un chat âgé présentant une diarrhée, le vétérinaire vérifiera toujours si le chat n’est pas immunodéprimé, par exemple à cause d’une infection par le virus FelV (leucose féline) ou le virus FIV.

Autres causes de diarrhées

Un très grand nombre d’autres affections peuvent être responsables de diarrhée. En dehors des causes citées auparavant, une diarrhée peut être due à une maladie inflammatoire du système digestif, un problème au niveau du foie ou du pancréas, voire une tumeur digestive (lymphome) chez les chats âgés. L’éventail des possibilités est large…

En fonction de l’âge, de l’état général et des antécédents de votre chat, ainsi que des caractéristiques de la diarrhée, votre vétérinaire fera plusieurs hypothèses diagnostiques et il s’appuiera sur les résultats des examens complémentaires pour les vérifier : analyse de selles, bilans sanguins, tests enzymatiques, radiographie, échographie… Dans les cas graves, il peut aussi proposer de faire un prélèvement de l’organe touché (biopsie) pour le faire analyser.

Traitement des diarrhées

Si votre chat montre une diarrhée passagère, son appétit peut temporairement faiblir. Votre chat peut jeûner pendant 24 heures  mais assurez-vous qu’il a plusieurs points d’eau à sa disposition car la diarrhée est une cause majeure de déshydratation, surtout chez les jeunes chats.

Le traitement de la diarrhée varie beaucoup selon sa cause et les autres symptômes présentés par le chat. Si la diarrhée persiste ou que l’état de votre chat vous inquiète, parlez-en à votre vétérinaire.

Quelle que soit l’origine d’une diarrhée, la qualité de l’alimentation est très importante et des mesures nutritionnelles font souvent partie intégrante du traitement, surtout lorsqu’il s’agit de troubles digestifs chroniques. Un aliment hyperdigestible, dont la composition favorise le maintien d’une flore intestinale équilibrée est primordiale pour la santé du chat.

FAQ

Quelles sont les conséquences d’une diarrhée chronique ?

Une diarrhée chronique peut avoir de nombreuses conséquences : amaigrissement, poil terne, anémie, abattement… Diarrhées et vomissements peuvent aller de pair, en particulier lors d’intoxication ou de troubles métaboliques.

Une diarrhée doit-elle toujours être traitée ?

L’approche thérapeutique dépend du caractère aigu ou chronique de la diarrhée. Une diarrhée aigue peut parfois rétrocéder spontanément sans traitement. Si la diarrhée est chronique, la cause doit absolument être identifiée et traitée spécifiquement.

Comment nourrir un chat qui présente une diarrhée ?

Pour éviter de surcharger le tube digestif, mieux vaut donner de petits repas au chat, plusieurs fois dans la journée. Si l’appétit du chat est faible, il est souhaitable de lui proposer un aliment liquide, spécialement formulé pour le chat convalescent. Ce type d’aliment prévient la déshydratation tout en apportant de l’énergie au chat. Même en l’absence d’allergie démontrée, un aliment hypoallergénique donne aussi souvent d’excellents résultats.

Comment un chat est-il contaminé par des protozoaires parasites de l’intestin ?

Le mode de contamination du chat peut varier suivant les parasites mais les matières fécales, les aliments et l’eau peuvent être des supports pour les parasites. Dans le cas de trichomonose, il semble que les limaces puissent faciliter la transmission, en contaminant la nourriture des chats. Ne laissez pas traîner les croquettes des chats dehors, surtout la nuit…

Lors de diarrhée chez un chat, quand consulter le vétérinaire ?

Chez un chat en bonne santé, une diarrhée occasionnelle sans autre symptôme associé ne doit pas vous inquiéter. Vérifiez juste que la diarrhée disparaît et que le chat recommence à manger dans les 12 à 24 heures. Sinon, consultez rapidement le vétérinaire, surtout s’il s’agit d’un chaton ou d’un chat âgé.