Que faire d’un chat perdu ou abandonné ?

Chat - 23/07/2021

Selon la société I-Cad, qui gère le Fichier national d’identification des carnivores domestiques, plus de 5200 chats ont été déclarés « entrés en fourrière » en 2020, un chiffre qui a augmenté de 38 % depuis 5 ans. Il est cependant évident que l’immense majorité des chats perdus ou abandonnés n’est pas répertoriée : au mieux les chats sont recueillis par des personnes compatissantes, au pire, ils tentent de survivre comme ils peuvent, et deviennent des chats errants.

 

Si vous voyez un chat qui vous paraît perdu ou abandonné, prenez un peu de temps pour lui venir en aide !

S’occuper du chat en priorité

Lorsqu’un chat vient manifester sa détresse auprès des humains, il est probable qu’il erre depuis déjà plusieurs jours et qu’il souffre de soif et de faim. Proposez-lui donc à boire et à manger. C’est aussi un bon moyen pour que l’animal vous fasse confiance si vous devez ensuite l’emmener quelque part !

Si le chat est blessé et que vous décidez de l’amener à la clinique la plus proche, sachez que vous devrez avancer les frais vétérinaires. Si vous ne pouvez pas vous occuper d’un chat qui a besoin de soins, c’est en principe la commune (par l’intermédiaire des pompiers) qui doit le prendre en charge.

Regarder si le chat est identifié

En 2020, seulement 6,6 millions de chats étaient enregistrés dans le fichier national alors que la population féline française est estimée à plus de 15,1 millions. Moins de la moitié des chats est donc identifiée alors que cela est obligatoire pour tous les chats de plus de 7 mois. Le nombre de chats identifiés a cependant progressé d’environ 15 % depuis 3 ans. L’identification est le seul moyen d’établir un lien entre l’animal et son propriétaire, permettant notamment de le contacter en cas de fugue.

Une médaille ou un collier ?

Le chat porte-t-il un collier avec une médaille ou un petit tube accroché au collier, donnant un contact en cas de perte ? Quand un numéro de téléphone est disponible, c’est évidemment le moyen le plus simple pour retrouver son propriétaire.

Un numéro de tatouage ?

Regardez si un tatouage est visible, soit à l’intérieur du pavillon de l’oreille, soit sur la face intérieure de la cuisse. Si le numéro de tatouage est lisible, vous pouvez appeler le fichier national d’identification des carnivores domestiques (I-Cad) au 01 49 37 54 80 ou envoyer un courriel (contact@i-cad.fr). Du lundi au vendredi, une personne vous répondra en direct. Vous pouvez aussi vous connecter directement sur le site pour déclarer l’animal trouvé. Gratuit et sécurisé, ce fichier est consulté et actualisé quotidiennement par toutes les personnes impliquées dans la recherche des propriétaires d’animaux perdus ou abandonnés.

Une puce électronique ?

Si le chat est identifié par une puce électronique, son numéro ne peut être lu qu’avec un lecteur spécial. Il faut alors contacter un vétérinaire ou la fourrière pour tenter d’identifier l’animal. Le site filalapat.fr vous indiquera où se trouvent les contacts les plus proches. En appelant la mairie, vous obtiendrez aussi les coordonnées de la structure communale en charge des animaux errants.

Données actualisées ?

L’identification officielle ne peut aider à retrouver le propriétaire d’un chat perdu que si les informations enregistrées sont actualisées. Si le propriétaire déménage ou si le chat réside temporairement ailleurs qu’à son domicile, il convient de le faire savoir rapidement. Il en est de même si le chat est donné ou vendu : le cédant ou le vendeur doit procéder au changement de détenteur auprès du fichier national I-Cad. C’est en effet sur la base de ces informations que son propriétaire pourra être contacté en cas de perte.

Lorsque les propriétaires retrouvent leur animal, ils oublient bien trop souvent de le signaler au fichier national d’identification. L’animal est alors toujours considéré comme « perdu », notamment par les professionnels qui consultent le fichier quotidiennement et qui n’ont donc pas accès à la bonne information.

Héberger l’animal provisoirement ?

Un chat est déclaré perdu en moyenne toutes les 10 à 11 minutes en France et en 2020, 72 % des animaux déclarés perdus étaient des chats. Pendant les périodes de vacances, nombreux sont ceux qui échappent à la surveillance de leur propriétaire, à cause du stress causé par le voyage et les lieux nouveaux.

8 jours d’attente

Si un chat est pris en charge par les services municipaux, il sera gardé au moins 8 jours ouvrés dans une structure appropriée pour laisser le temps au propriétaire de venir réclamer son animal. Une proposition de loi prévoit d’ailleurs de faire passer ce délai à 15 jours. Avant de confier le chat à un refuge ou à la fourrière, pensez au stress que cela va représenter pour lui de se retrouver derrière des barreaux !

 

De « perdu » à « abandonné »

Si personne n’a réclamé un animal perdu au bout de 8 jours, il est considéré comme abandonné et devient la propriété de la fourrière jusqu’à ce qu’il soit éventuellement adopté par quelqu’un d’autre. En fonction des capacités d’accueil des animaux sur la commune, le chat sera cédé à un refuge mais il pourra également être euthanasié, faute de place pour l’héberger.

Si vous avez de bonnes chances de penser qu’il s’agit juste d’un chat perdu, pourquoi ne pas l’héberger provisoirement ? Étant donné la saturation des structures chargées de s’occuper des animaux errants, vous rendrez également service au personnel !

Faire savoir que l’on a trouvé un chat

N’hésitez pas à imprimer une petite annonce avec la photo du chat et à la distribuer dans les boîtes aux lettres ou à l’afficher chez les commerçants et les vétérinaires situés dans la zone où vous avez trouvé le chat. Si le propriétaire cherche son chat, il fera certainement une enquête de proximité

Vous pouvez aussi télécharger l’application Filalapat dédiée officiellement aux animaux perdus ou trouvés en France. Ce service inclut un site internet, une application mobile, un numéro dédié et un groupe facebook réunissant une large communauté. Filalapat met directement en lien les personnes ayant perdu un animal avec celles qui l’auraient vu ou trouvé. Si vous trouvez ou si vous avez aperçu un chat qui vous semble égaré, vous pouvez aussitôt créer une annonce (avec des photos), et en informer la communauté.

Les réseaux sociaux sont également très efficaces pour communiquer à propos des animaux perdus. Le site de la Fondation 30 millions d’Amis vous permet par exemple de publier une annonce. D’autres sites proposent également ce service : alerte-animaux-perdus.fr, chat-perdu.org, sosanimauxperdus.fr, etc. Vous pouvez aussi aller sur des sites généralistes, type Facebook ou ParuVendu par exemple. On est souvent étonné de voir comment ce type de communication diffuse à très grande échelle très vite !

Adopter un chaton abandonné

 

 

 

Les chatons sont très souvent abandonnés dans les premiers mois de leur vie car de très nombreuses portées de chatons sont issues d’accouplements « non planifiés ». Un pic d’abandons se produit donc au printemps, pendant la saison de reproduction, et presque la moitié des chats recueillis par la SPA ont moins de 6 mois !

Si vous recueillez un chaton à peine sevré (soit âgé de moins de 8 semaines), il a besoin de soins spécifiques : s’il est encore trop jeune pour consommer des aliments solides, il faudra lui donner du lait maternisé ou au moins réhydrater les croquettes, et fractionner la distribution alimentaire le plus possible pour qu’il digère bien.

Pour minimiser le stress du chaton à son arrivée chez vous, ne le brusquez jamais. Laissez-le tranquillement repérer où il peut manger, boire, éliminer et surtout se reposer dans un lieu calme, à l’abri de tout dérangement intempestif.

Les chatons abandonnés sont aussi ceux qui hébergent le plus de parasites internes et externes, comme des acariens dans les conduits auditifs par exemple. Des traitements adaptés à leur âge et à leur état de santé sont donc indispensables le plus tôt possible. Demandez conseil à votre vétérinaire pour bien choisir les médicaments antiparasitaires.

Faire stériliser un chat errant

Les chats sont très prolifiques : dès l’âge de 4 à 6 mois, une chatte peut produire 2 portées par an et, si on laisse les chats se reproduire librement, un seul couple et ses descendants peuvent engendrer des milliers de chats en 4 ou 5 ans seulement ! Pour réguler efficacement les naissances de chatons, un seul moyen : stériliser les chats le plus tôt possible.

Contacter une association de protection animale

Les particuliers qui nourrissent des chats errants au quotidien sont parfois les mieux placés pour les attraper et les emmener chez le vétérinaire. Si vous souhaitez faire stériliser un chat qui fréquente votre jardin, assurez-vous d’abord qu’il n’appartient à personne (attention à ne pas kidnapper le chat d’un voisin !).

Contactez ensuite la mairie ou l’association de protection animale la plus proche de chez vous pour connaître la marche à suivre. Une fois la stérilisation et l’identification du chat réalisées, vous le relâcherez à l’endroit où vous l’avez capturé. Le chat nouvellement identifié sera dorénavant considéré comme un « chat libre » mais plus comme un chat errant. Vous pourrez évidemment l’adopter si vous le souhaitez. Les papiers du chat devront alors être mis à votre nom.

Prise en charge de la stérilisation

La SPA peut distribuer des bons pour que la stérilisation d’un chat par le vétérinaire soit prise en charge financièrement. Le bon est remis une fois la demande examinée et acceptée par le responsable du refuge. Si le montant demandé par le vétérinaire dépasse la prise en charge prévue sur le bon, il vous appartient de régler la différence ou de trouver un autre vétérinaire qui pratique un tarif moins élevé.

La Fondation 30 Millions d’Amis offre des bons de stérilisation aux associations de protection animale. Elle a établi plus de 600 conventions avec des mairies pour encourager les personnes qui nourrissent et apprivoisent des chats errants à les faire stériliser.

Certaines personnes nourrissent et interagissent avec un chat au quotidien mais n’hésitent pas à le laisser sans soins s’ils doivent s’absenter, prétendant que « ce n’est pas le leur et que le chat se débrouillera ». Cette fuite équivaut pourtant à un abandon. La « semi-possession » traduit le refus de s’engager vraiment à s’occuper de l’animal. « Certains les abandonnent, d’autres les recueillent », tel était le slogan d’une des campagnes récentes de la Fondation 30 Millions d’Amis. En décidant d’adopter un animal abandonné, soyez sûr que vous ferez une bonne action !

FAQ

Pourquoi les propriétaires abandonnent-ils les chats ?

Pour justifier leur décision, les propriétaires qui abandonnent leur chat invoquent en priorité des troubles du comportement : griffades dans la maison, chat qui urine en dehors de la litière, etc. Bien souvent, ce comportement ne traduit pourtant que le stress de l’animal confronté à un environnement qui ne lui convient pas. Statistiquement, les chats régulièrement suivis par un vétérinaire ont plus de chances de ne jamais être abandonnés, sans doute grâce aux conseils dont le propriétaire peut bénéficier lors des visites !

Quelles sont les peines encourues lorsqu’on abandonne un animal ?

La loi française assimile l’abandon d’un animal sur la voie publique à de la maltraitance et cet acte peut entraîner une peine allant jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende.

Comment faire quand on n’est plus capable de s’occuper de son animal ?

Hospitalisation, entrée en Ehpad, incarcération, décès (…), toutes ces situations contraignent parfois les propriétaires à devoir se séparer de leur animal. Lorsqu’un propriétaire se trouve dans l’obligation de confier son animal à un refuge, celui-ci considère la démarche comme un « abandon contraint ». Il faut alors prendre rendez-vous pour informer l’équipe du refuge de l’histoire de l’animal, de ses caractéristiques, de sa santé et des raisons de l’abandon. Un certificat d’abandon sera rempli et le propriétaire devra s’acquitter des frais relatifs à l’hébergement de son animal. Le refuge fera alors établir une nouvelle carte d’identification de l’animal avant de le proposer à l’adoption.

Comment venir en aide concrètement aux animaux abandonnés ?

Une plateforme internet met en relation toutes les personnes et les structures visant à venir en aide aux animaux abandonnés : www.solidarite-animal.com propose plusieurs options : aider les refuges pendant votre temps libre, donner du matériel qui pourrait leur être utile, adopter un animal, être famille d’accueil, parrainer un animal…  Il suffit de consulter les demandes ou de déposer une annonce pour proposer votre aide.

En savoir plus

Abandon des chats en France

https://www.la-spa.fr/abandon-des-chats-en-france

 

Vidéo

Que faire si vous trouvez un chaton abandonné ?