Revenir à la liste

Toilettage du chat : pourquoi ne pas l’aider ?

Chat - 18/10/2021

« Le chat est un animal propre ». Il est vrai qu’en général, un chat présente un pelage sans souillure parce qu’il le lèche consciencieusement tous les jours. Pour son bien-être et sa santé, vous pouvez cependant l’aider à entretenir son pelage : c’est particulièrement important en période de mue, mais faites-le toute l’année, surtout si votre chat a le poil long, s’il vieillit ou s’il souffre d’arthrose.

La langue du chat, une véritable étrille !

La langue râpeuse du chat (qui nous chatouille quand le chat nous lèche !) est d’une efficacité redoutable pour nettoyer le pelage car elle est recouverte de papilles cornées qui agrippent les poils morts et les particules mêlées au pelage. Elle agit comme une étrille naturelle.

Le chat est donc bien équipé pour nettoyer son pelage mais le léchage entraîne l’absorption d’une quantité importante de poils morts, surtout en période de mue. On estime qu’en une seule journée, un chat peut avaler 100 mg de poils par kilo, soit l’équivalent d’un cube de poils de 10 cm3 !

Si cela se répète tous les jours et que le transit intestinal du chat a tendance à être un peu lent, toutes les conditions sont réunies pour que des pelotes de poils agglomérés se forment dans l’estomac, mélangés à du suc gastrique : on appelle ces pelotes des trichobézoards. La plupart du temps, le chat régurgite des « boules de poils » (dont la forme est en fait allongée) mais il arrive aussi qu’elles continuent leur progression dans le tube digestif, occasionnant une constipation voire l’arrêt du transit intestinal. Une intervention chirurgicale doit alors être réalisée en urgence.

Quels chats doivent-ils être brossés ?

La fréquence optimale du brossage peut varier selon le type de pelage du chat, de son état de santé, de son âge, de la saison (…) mais tous les chats méritent d’être brossés régulièrement ! Outre le fait que le brossage limite le risque de formation de boules de poils, il permet à la peau de mieux respirer et facilite la repousse des poils.

Le brossage est aussi l’occasion d’inspecter soigneusement le pelage et la peau du chat. Si vous repérez la présence de lésions, de croûtes, de parasites (puces ou tiques) ou de tout autre signe anormal, ne tardez à présenter votre chat à votre vétérinaire.

Chats à poil long et mi-long

 

Chez un chat à poil court, les poils mesurent en moyenne 4,5 cm de long mais chez un persan, ils peuvent dépasser 15 cm !

Un chat à poil long (comme les persans ou l’himalayen) ou mi-long (comme le maine coon, le chat des forêts norvégiennes, le sacré de birmanie, le ragdoll, l’angora, le somali, etc.) doit impérativement être brossé une fois par jour, voire deux fois s’il s’agit d’un persan ! Procédez doucement et lentement, de la tête à la queue, puis passez un linge humide sur l’ensemble du pelage, pour enlever les poils morts.

Chats âgés, trop gros ou malades

Un chat âgé présente très souvent des lésions d’arthrose qui lui font perdre sa souplesse ; il a donc du mal à se toiletter partout. De même, l’excès de poids peut gêner le chat pour lécher certaines zones du corps. En le brossant tous les jours et en l’aidant à rester propre, vous augmenterez considérablement son bien-être et l’aspect de son pelage sera bien meilleur.

Si un chat se toilette de moins en moins, c’est le signe que quelque chose ne va pas. Un pelage terne, emmêlé ou gras doit vous alerter et vous inciter à consulter le vétérinaire car il est probable que votre chat souffre quelque part. Ensuite, tant qu’il n’aura pas récupéré complètement de sa maladie, aidez-le à entretenir son pelage.

Brossez plus souvent en période de mue

C’est en automne et surtout au printemps, en périodes de mue, que le risque de formation de boules de poils est maximal. Un chat possède environ 600 à 1800 poils par cm2 : ne vous étonnez donc pas de suivre votre animal à la trace dans la maison quand il renouvelle progressivement son pelage ! Chez les chats qui vivent exclusivement à l’intérieur, le renouvellement du pelage a cependant tendance à s’étaler sur toute l’année.

Peut-on laver un chat ?

Les chats sont réputés pour ne pas aimer l’eau, peu de propriétaires les lavent, mais il est pourtant tout à fait possible de faire un shampooing à son chat s’il s’est sali accidentellement ou que son poil est terne. Les chats de race qui fréquentent les expositions félines sont d’ailleurs coutumiers de cette opération.

Indications du shampooing

Il existe aujourd’hui des shampooings adaptés au chat qui sont de véritables soins dermatologiques.

Rien de mieux qu’un shampooing pour traiter la peau si elle a tendance à être grasse, surtout dans certaines zones, comme à la base de la queue où les chats possèdent des glandes sébacées en grand nombre. Ces glandes sont particulièrement actives chez les mâles non stérilisés. Un shampooing antiséborrhéique peut ainsi améliorer l’aspect du pelage du chat.

En cas de production excessive de squames (ou pellicules), des shampooing réguliers aideront à redonner une belle apparence au pelage.

Conseils pratiques

Comme pour le brossage, mieux vaut commencer très jeune à laver un chat. Un chaton qui a été habitué tôt au shampooing se montrera plus coopératif qu’un chat dont la première expérience interviendra à l’âge adulte !

Pour que tout se passe bien, respectez quelques précautions avant de laver votre chat. Placez un tapis antidérapant au fond du bac ou de la baignoire et tournez le chat vers le mur, pour qu’il ne voit pas la sortie ! Ouvrez l’eau très progressivement et assurez-vous qu’elle est tiède avant de mouiller progressivement le chat, tout en évitant soigneusement de verser de l’eau sur sa tête. Il est préférable d’utiliser le tuyau sans le pommeau de douche pour bien diriger le jet.

Une fois le shampooing effectué, rincez très soigneusement le pelage pour être sûr qu’aucun résidu ne persiste dessus. Séchez doucement votre chat en l’enveloppant dans une serviette éponge avant de laisser filer ! N’utilisez jamais le séchoir électrique, cela lui ferait très peur !

Quand emmener son chat dans un salon de toilettage ?

Si vous avez négligé l’entretien de votre chat et que vous ne savez plus comment démêler son pelage, confiez-le de préférence à un(e) professionnel(le) du toilettage au lieu de risquer de vous faire griffer ou mordre en tirant sur les poils de votre chat.

Curieusement, un chat se montre en général plus docile dans un salon de toilettage que chez lui et une personne expérimentée sera en mesure d’éviter tout geste susceptible de lui faire peur. Votre présence sera cependant nécessaire pendant la séance de toilettage, pour rassurer votre chat et faciliter sa contention. Contrairement au chien, il n’est en effet pas question d’attacher un chat sur la table de toilettage, cela serait trop stressant pour lui.

Les toiletteurs voient parfois arriver des chats persans dont le pelage est tellement emmêlé qu’ils sont obligés de couper le pelage aux ciseaux, voire de tondre certaines zones. Pour ne pas devoir en arriver là, consacrez quelques minutes chaque jour à brosser votre chat ou renoncez à acquérir un chat qui demande un entretien quotidien !

Peut-on couper ou tondre les poils d’un chat ?

Le pelage joue un rôle d’isolant thermique, de protecteur de la peau et c’est un organe de communication : pour intimider ses congénères, le chat hérisse son poil de manière à paraître plus gros qu’il n’est ! Couper ou tondre les poils d’un chat est donc généralement contre-indiqué, sauf exceptions…

Couper les poils

Chez les chats à poil long, des débris ont tendance à s’accumuler au niveau des aisselles, à l’arrière des cuisses, sous la queue et autour de l’anus. Pour garder ces zones propres, vous pouvez raccourcir les poils aux ciseaux. Les poils peuvent aussi être raccourcis sur l’ensemble du corps en période chaude.

Tondre le pelage ?

En dehors des opérations chirurgicales où la zone à opérer sera systématiquement tondue par le vétérinaire, la tonte d’un chat peut être nécessaire s’il souffre d’une maladie de peau dont le traitement est compliqué par le pelage.

C’est le cas lors de dermatophytose (ou « teigne »), une infection par des champignons microscopiques. Les persans présentent souvent des formes envahissantes de dermatophytose et, à cause de la longueur du pelage, ce sont les plus difficiles à traiter. Le vétérinaire vous proposera alors de tondre votre chat car cela permet d’éliminer rapidement une grande quantité de spores contaminantes et de limiter le risque de récidive. Lorsqu’un chat porteur d’une maladie cutanée contagieuse est tondu, il est impératif que cela ait lieu dans un endroit facile à nettoyer et à désinfecter, afin de limiter les risques de dissémination des spores.

 

Le poil repoussera après la tonte mais il faudra au moins un mois pour que la peau soit recouverte, et parfois plus de 3 mois pour que la tonte ne se voit plus. Si le chat est tondu au printemps ou en automne, au moment de la mue, le poil repousse plus vite qu’en été ou en hiver.

FAQ

Pourquoi certaines personnes sont-elles allergiques aux poils de chat

On parle d’allergie aux poils de chat mais c’est une protéine particulière contenue dans la salive qui constitue l’allergène. Cette protéine se collent aux poils quand le chat se toilette et quand il perd ses poils, il dissémine les allergènes un peu partout dans la maison. Pour limiter la contamination de l’environnement, brossez le chat très souvent (dehors si possible) et passez ensuite une serviette humide sur le pelage pour éliminer les poils morts restant.

Pourquoi certains chats passent-ils plus de temps que d’autres à faire leur toilette ?

Plusieurs raisons peuvent être invoquées mais la présence de parasites, tels que les puces, constitue la plus importante. Un chat se lèche beaucoup plus quand il souffre de démangeaisons. N’oubliez pas de le protéger contre les parasites externes, tout au long de l’année.

Le temps passé au toilettage augmente aussi lorsque le chat est victime de troubles anxieux. Se lécher est une façon de s’apaiser mais si ce comportement devient exagéré, il risque de faire tomber les poils par endroits voire d’occasionner des lésions cutanées.

Comment faire s’il y a des nœuds dans le pelage du chat ?

Si le pelage présente des nœuds, démêlez-les avec les doigts, en saupoudrant éventuellement le pelage avec du talc pour faciliter l’opération. Pour défaire les nœuds importants, utilisez un peigne en métal en tenant bien les poils situés en dessous pour éviter de tirer. Si les nœuds résistent, coupez-les aux ciseaux, le poil repoussera ! Un spray démêlant peut faciliter le brossage, mais veillez à choisir un produit destiné aux chats, sinon votre chat risque de s’intoxiquer en se léchant.

Mon chat a besoin d’être lavé mais ne supporte pas le shampooing !

Pour les chats franchement hostiles aux shampooings, il existe des shampooings secs spécifiques pour les chats. Il suffit de brosser le chat, d’appliquer la poudre, le liquide ou la mousse sur le pelage, et de masser l’animal avec. Aucun rinçage n’est nécessaire. Ce mode d’administration est apprécié autant des propriétaires que des chats eux-mêmes ! Demandez conseil à votre vétérinaire.

Pour en savoir plus…

Association amicale européenne du persan et exotic shorthair : Toilettage du persan 

 

Dermavet : Les shampooings chez le chien et le chat