Revenir à la liste

La giardiose, une cause de diarrhées chronique ou intermittente chez les chiens

Chien - 19/05/2021

Une diarrhée chez un chiot est en général bénigne mais, lorsque les symptômes persistent plus d’une semaine, il est important d’identifier la cause et de la traiter. Les parasites sont les premiers responsables de diarrhées chez les très jeunes chiots et ils hébergent fréquemment des giardias, des protozoaires intestinaux qui ne sont pas sensibles aux vermifuges classiques.

Qu’est-ce que la giardiose ?

L’espèce de giardia qui contamine le plus souvent le chien s’appelle Giardia intestinalis. C’est un protozoaire, soit un organisme constitué d’une seule cellule. La maladie provoquée par les giardias s’appelle la giardiose.

Une maladie des jeunes chiens

Les chiens touchés par la giardiose sont en général très jeunes : des études montrent que presque 75 % des chiens touchés ont moins d’un an, et que 25 à 30 % des chiots de moins de 6 mois présentant une diarrhée intermittente hébergeraient des giardias dans leur tube digestif.

Une cause de diarrhée intermittente ou chronique

Un chiot est beaucoup plus sensible qu’un adulte à la giardiose mais les symptômes exprimés varient d’un chiot à l’autre. Classiquement, la giardiose entraîne une diarrhée pendant plusieurs semaines, entrecoupée de phases de rémission. Au début, les chiens infectés gardent un bon état général apparent, ils conservent l’appétit mais ils maigrissent ou leur croissance se ralentit.

Des formes graves sont possibles

Plus les chiots sont jeunes, plus les symptômes peuvent être graves. Des douleurs abdominales et des vomissements peuvent parfois être observés chez les chiots infectés. Dans certains cas, la diarrhée intermittente devient chronique et les selles sont régulièrement molles, grasses, pâles, avec une odeur nauséabonde.

Tous ces signes sont les conséquences des perturbations digestives induites par les parasites présents dans l’intestin grêle : ils produisent des toxines, ils modifient l’équilibre de la flore microbienne locale et le transit digestif, ils inhibent la sécrétion des enzymes digestives, ils créent des lésions inflammatoires sur la muqueuse intestinale, etc. Une giardiose peut aussi être associée à des infections intestinales d’origine bactérienne.

Comment les chiots se contaminent-ils ?

C’est par l’intermédiaire des selles que les chiens se transmettent la giardiose entre eux. Les chiens contaminés (qui ne présentent pas toujours une diarrhée, surtout s’ils sont adultes), excrètent des kystes de giardia dans leurs selles. Si celles-ci sont flairées de trop près par des chiots (ou s’ils les consomment, ce qui fréquent chez les chiens dits « coprophages » !), la contamination entre chiens se fait facilement.

Dans un effectif de chiens, si les selles ne sont pas ramassées assez souvent, le risque de giardiose est important et il augmente avec la densité de population. La giardiose est donc une maladie classique en élevage canin, quand l’hygiène est insuffisante au sein du chenil.

De plus, les kystes de giardia résistent bien dans l’environnement, surtout si le milieu est humide : à une température d’environ 8°C, ils peuvent rester contaminants pendant deux mois et contaminer l’eau de boisson ou la nourriture.

Comment savoir s’il s’agit d’une giardiose ?

Une diarrhée favorise la déshydratation et peut perturber la croissance d’un chiot si elle persiste. Un examen vétérinaire est donc toujours nécessaire en cas de diarrhée chronique ou récidivante.

Plusieurs analyses parfois nécessaires

Pour diagnostiquer une giardiose avec certitude, le vétérinaire (ou le laboratoire qui analyse le prélèvement) doit pouvoir observer des kystes de giardia dans les selles.

Le problème est qu’un chien infecté ne rejette pas en permanence des kystes dans les selles ; un test négatif ne signifie donc pas forcément l’absence de giardia. Pour augmenter les chances de visualiser les parasites, il faut parfois faire plusieurs prélèvements à intervalles de 4 à 5 jours (ou prélever des selles pendant 3-4 jours consécutifs), en choisissant de préférence les selles moulées plutôt que les selles liquides.

Des kits immunologiques

Des kits immunologiques adaptés de la médecine humaine font peu à peu leur apparition. Ils permettent aux vétérinaires de repérer directement des antigènes de giardia dans les selles. Leur intérêt majeur est que, à la différence des kystes, l’antigène détecté est émis de façon continue dans les selles du chien.

Autres hypothèses à envisager

Chez un chiot, une diarrhée chronique n’est évidemment pas toujours due à la giardiose ! D’autres parasites intestinaux peuvent aussi être suspectés : ascarides, ankylostomes, coccidies… Une diarrhée peut également être provoquée par une maladie siégeant ailleurs que dans le tube digestif.

L’âge du chiot, les circonstances d’apparition de la diarrhée, son mode d’évolution et les signes cliniques présentés par le chiot aideront le vétérinaire à faire le diagnostic et à proposer un traitement adapté.

Comment traiter une giardiose ?

 

Lorsque les symptômes de giardiose évoluent de manière aiguë chez un chiot, la maladie nécessite un traitement spécifique, prescrit par le vétérinaire. Tous les vermifuges ne sont en effet pas actifs sur les giardias, loin de là. De plus, quand c’est le cas, les doses habituellement préconisées pour débarrasser un chiot des vers intestinaux « classiques » sont souvent inefficaces pour traiter la giardiose. Cette maladie peut en effet exiger de traiter le chien pendant plusieurs jours d’affilée.

En plus de vermifuger le chien avec un produit et un protocole adapté, il est utile de laver le chien au début et à la fin du traitement, avec un shampooing. Des kystes de giardia peuvent en effet être présents dans le pelage du chien et le shampoing limite donc le risque recontamination.

Comment prévenir la giardiose dans un élevage ?

Quand plusieurs chiens vivent ensemble, comme c’est évidemment le cas en élevage, la prévention des affections parasitaires reposent principalement sur le nettoyage et la désinfection de l’environnement. Il est donc essentiel de respecter les règles d’hygiène suivantes.

– Logez les chiots sur des surfaces facilement nettoyables et bien drainées, pour éviter la persistance de l’eau et des matières fécales au contact des chiots. Ramassez les selles le plus souvent possible.

– Respectez le principe de la « marche en avant » lors de l’entretien du chenil : occupez-vous de la maternité et du logement des jeunes chiots avant de nettoyer le logement des chiens adultes. Le séchage après le lavage évite la persistance des kystes éventuellement encore présents.

– Désinfectez régulièrement les locaux avec une solution à base d’ammonium quaternaire, efficace sur les kystes de giardia.

– Installez les écuelles d’eau en hauteur, afin d’éviter leur contamination par des matières fécales.

Pour améliorer encore la prévention, il est conseillé de faire réaliser régulièrement des analyses de selles (ou coproscopies) sur les chiots, les chiennes en chaleurs et les chiennes gestantes ou allaitantes. Le protocole antiparasitaire pourra ainsi être mieux ciblé sur les parasites identifiés dans l’élevage.

Les « parcs à chiens » se développent beaucoup en ville, sur le modèle des pays anglo-saxons : dans ces lieux, les chiens peuvent s’ébattre librement, sous la supervision de leurs propriétaires. Comme les chiens y entretiennent de nombreux contacts avec leurs congénères, les contaminations parasitaires sont favorisées. Ramassez toujours systématiquement les crottes de votre chien et respectez le protocole de vermifugation conseillé par votre vétérinaire !

FAQ

La giardiose canine est-elle transmissible à l’homme ?

La giardiose existe aussi chez l’homme mais la plupart du temps, l’infection a lieu via la consommation d’eau contaminée. La transmission de la giardiose du chien à l’homme est théoriquement possible mais peu de cas avérés ont été relatés.

Comment mieux protéger son chien contre la giardiose ?

Outre la vermifugation et les mesures d’hygiène de l’environnement, certains probiotiques pourraient jouer un rôle protecteur vis-à-vis de la giardiose. Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques à la flore intestinale, qui stimulent l’immunité locale et générale. Ils peuvent être distribués vis des compléments alimentaires vendus à cet effet.

 

Un chien peut-il guérir de la giardiose sans traitement ?

Dans les formes bénignes de giardiose, la diarrhée peut en effet rétrocéder spontanément au bout de quelques semaines. Le chien acquiert une certaine résistance aux parasites et ne montre plus de symptômes. Il reste cependant porteur et donc potentiellement contaminant pour les autres chiens (et éventuellement pour l’homme). De plus, tout stress induisant une baisse des défenses immunitaires pourrait favoriser la réémergence de la maladie chez le chien un peu plus tard. La giardiose est une maladie récidivante.

 

Pour en savoir plus…

 

Giardiose en élevage canin 

La giardiose chez le chien et le chat (ESCCAP)