Les colliers électriques pour chiens peuvent être très dangereux

Chien - 16/02/2021

Un propriétaire de chien sur cinq a déjà utilisé un collier électrique sur son chien : les chiens de chasse et les chiens de défense sont les premières cibles *. Même si, à court terme, le propriétaire a l’impression qu’il a obtenu ce qu’il voulait grâce au collier électrique, le chien gardera souvent à vie un souvenir douloureux de l’expérience. 

 

Les risques corporels pour le chien

Le principe du collier électrique consiste à infliger au chien une sensation désagréable quand il exprime un comportement inadapté. Mais, dans la plupart des cas, le choc électrique cause une douleur réelle au chien. 

Sensation « désagréable » ou vraie douleur ?

L’expérience montre que si le choc électrique est trop léger, il ne produira aucun effet : l’animal « s’habitue » à cette décharge. Pour que le chien réagisse immédiatement dans le sens voulu par le propriétaire, il faut un choc « moyen », surtout au début de l’utilisation.

Un choc « moyen » est cependant impossible à définir : suivant le pelage du chien, la quantité de graisse sous-cutanée, la sensibilité individuelle et l’humidité de l’air, la sensation ressentie par le chien sera extrêmement différente et elle s’apparente le plus souvent à une vraie douleur

Conséquences physiques de la douleur

Le stress ressenti par le chien se traduit d’abord par une augmentation du rythme cardiaque et la sécrétion de l’hormone du stress, le cortisol, mais des décharges électriques répétées par les électrodes sont aussi souvent responsables d’une nécrose de la peau. 

Les lésions cutanées causées par un collier électrique peuvent être très étendues. Ce phénomène est par exemple observé chez des chiens anxieux, qui aboient pour exprimer leur stress, et qui continuent à le faire malgré le collier électrique car ils ne peuvent pas s’en empêcher. La douleur provoquée par le collier exacerbe d’ailleurs leur stress.

Les risques psychiques pour le chien

 

 

Même si le maître ne s’en aperçoit pas, le chien n’oubliera jamais l’expérience négative liée au collier, surtout s’il s’agit d’un chien sensible et que le collier a été mal utilisé, ce qui est le plus souvent le cas. Un collier électrique utilisé trop souvent, à un niveau trop intense ou à mauvais escient peut entraîner des dégâts psychiques irréversibles chez le chien.

chien avec collie électrique

 

Un état d’anxiété chronique 

Lorsqu’il reçoit le choc électrique, le chien a mal mais il a aussi peur que cette sensation extrêmement désagréable puisse se reproduire. Ce que le propriétaire interprète à tort comme de l’obéissance n’est que la conséquence de l’état de mal-être dans lequel est le chien. Ne connaissant pas la cause de sa douleur, il se sent impuissant à réagir et a alors tendance à inhiber tous ses comportements naturels. 

Même si, à court terme, le propriétaire peut être satisfait que le chien arrête par exemple d’aboyer, il n’a en fait réussi qu’à rendre son chien anxieux. Or l’anxiété chronique peut avoir des conséquences désastreuses à long terme.

Troubles du comportements induits

Un chien ne peut associer un comportement avec une punition que si celle-ci intervient dans les quelques secondes qui suivent. Si le choc électrique arrive trop tard, il est complètement inutile. Comme il est rare que les utilisateurs réagissent aussi vite avec les colliers à télécommande, leur efficacité réelle est faible.

Pire, il arrive que le chien associe le déclenchement du collier électrique avec un autre évènement n’ayant rien à voir avec son comportement. Par exemple, si un chien aboie envers les cyclistes et que le maître lui envoie une décharge électrique au moment de leur passage, le chien pourra très bien associer la punition au passage du vélo, ce qui renforcera sa peur voire sa phobie des cyclistes…  

Trop de propriétaires utilisent un collier électrique avant d’avoir pris le temps d’enseigner à leur chien les commandes de base, l’obéissance au rappel étant une priorité. Si le chien ne sait pas encore répondre à l’appel de son maître, le fait de recevoir une décharge électrique ne le fera pas revenir : il risque au contraire de fuir encore plus loin. 

Altération de la relation avec le maître

Lorsque le chien ne peut pas échapper à un stimulus désagréable, il a le choix entre l’inhibition et l’agressivité

Un état d’inhibition est observé chez certains chiens dès que le collier est mis en place. Le chien paraît hésiter à faire ce qu’on lui demande, de peur d’être puni. Au contraire, quand le collier est retiré, le chien exprime son soulagement de manière évidente. L’agressivité se développe parfois avec le temps, quand le chien associe les décharges du collier avec l’utilisateur, qui peut être le maître ou un « éducateur » canin. 

Dans tous les cas, utiliser un collier électrique risque de dégrader la confiance que le chien porte à son maître et donc la qualité de leur relation. Remettre le chien en confiance est un processus long, qui ne réussit pas à chaque fois.

Stop à l’éducation punitive en général !

D’autres types de colliers punitifs supposés décourager un chien d’exprimer tel ou tel comportement sont utilisés en éducation canine, en particulier pour lutter contre les aboiements intempestifs. Le principe est toujours le même : un récepteur détecte les aboiements du chien et déclenche alors quelque chose de désagréable pour le chien. En dehors d’une décharge électrique, le collier peut émettre un jet de citronnelle (une odeur peu appréciée par le chien), des ultrasons ou un signal sonore censés gêner le chien. Différents stimuli sont parfois associés.

Là encore le remède peut être pire que le mal : le stress à répétition imposé par le collier provoque parfois d’autres comportements indésirables chez le chien : dégradation de l’environnement, malpropreté ou même agressivité. Dans certains cas, le chien aboie encore plus ! 

De manière générale, punir un chien risque d’être contre-productif car il est rare que toutes les conditions soient réunies pour que le chien associe vraiment un comportement particulier avec le fait d’être puni. De plus, l’effet est beaucoup moins durable que celui qui consiste à récompenser un chien pour s’être bien conduit.

 

Vive l’éducation positive !

De très nombreuses études le montrent : qu’il s’agisse de dresser des chiens de travail ou d’éduquer des chiens de compagnie, les stimuli aversifs comme ceux dispensés par des colliers électriques donnent de moins bons résultats que les méthodes de renforcement positif. Ces dernières sont unanimement conseillées par les vétérinaires et les éducateurs canins dignes de ce nom.

Le renforcement positif consiste à récompenser l’animal pour un bon comportement plutôt qu’à le punir pour lui apprendre les « bonnes manières ». L’éducation positive vise à donner envie au chien de respecter les règles qu’on lui impose (grâce à des récompenses, des félicitations, des jeux partagés, des caressesplutôt qu’à lui imposer par la peur ou la force

Face à un comportement gênant chez un chien, mieux vaut consulter un vétérinaire comportementaliste pour trouver la solution au problème, d’autant plus que des problèmes physiques présents chez le chien peuvent parfois expliquer un trouble du comportement.

FAQ

Pourquoi les colliers électriques ne sont-ils pas interdits ?

Les colliers électriques pour chiens sont effectivement interdits dans de très nombreux pays européens (Allemagne, Danemark, Royaume Uni, Suède, Suisse…) car ils entraînent beaucoup plus de troubles du comportement qu’ils n’en résolvent. En France, ils sont malheureusement toujours autorisés mais les vétérinaires et de nombreux éducateurs mettent en garde contre leurs effets délétères sur les chiens.

Les colliers antifugues sont-ils moins dangereux que les colliers anti-aboiements ?

L’effet des colliers antifugues est souvent négatif, surtout si l’emplacement de la clôture électrique enterrée n’est pas matérialisé par des repères visuels en surface. Si le chien ne repère aucun élément concret qu’il puisse associer à sa punition, il n’est pas en mesure de comprendre qu’il a atteint la limite du territoire autorisé. Certains chiens sont alors complètement traumatisés et refusent alors de continuer à explorer même l’espace qu’on leur accorde.

Les colliers étrangleurs sont-ils utilisables ?

L’utilisation de colliers étrangleurs est également à proscrire car ils présentent des risques physiques pour le chien et sont moins efficaces que l’éducation positive pour apprendre au chien à ne pas tirer sur la laisse. Les spécialistes du comportement canin déconseillent aujourd’hui l’utilisation de tous les colliers qui risquent d’être douloureux ou désagréables à porter par le chien.

*MASSON S., «  G.É.R.E.R l’éducation et le comportement de votre chien : une méthode d’éducation positive pour une relation harmonieuse avec votre chien », No Ledge éditions, 2020. Le Dr Sylvia Masson, vétérinaire, est consultante en psychiatrie vétérinaire, comportementaliste et auteur d’une étude de référence sur les colliers électriques. 

 

En savoir plus

https://monchienetmoi.fr/les-colliers-electriques-pour-chien-une-mauvaise-idee/