Revenir à la liste

L’herbe à chat, une plante stimulante et antistress

Chat - 10/11/2021

« Herbe à chat », « menthe des chats », « cataire » (…), les différents noms de cette plante indiquent bien qu’elle ne laisse pas les chats indifférents. Cet effet a été remarqué très tôt puisque même le nom latin de la cataire (Nepeta cataria) fait allusion au chat ! Pour enrichir l’univers olfactif de votre chat, n’hésitez pas à en disposer un pot à la maison ou à en planter dans votre jardin.

Que provoque la cataire chez le chat ?

Quand la cataire (ou herbe à chat) est mise à la disposition des chats, leurs réactions sont variées : ils peuvent la renifler, flairer l’air au voisinage de la plante, la lécher, la mâchouiller, se frotter les joues et le menton contre elle…

Cette plante a des effets à la fois excitants et apaisants sur les chats car elle stimule des récepteurs de phéromones. Au début, l’effet paraît surtout euphorisant, voire très excitant, et les jeunes chats répondent en général de manière plus intense que les chats plus âgés. Certains chats secouent la tête avec la plante dans la gueule, d’autres se roulent sur le dos, attrapent la plante avec les pattes avant tout en frappant des postérieures, salivent de manière abondante… Les chats les plus excités par la cataire expriment des comportements analogues aux parades sexuelles, surtout les chattes qui expriment parfois des comportements identiques à ceux des chaleurs.

L’interaction avec la cataire agite le chat pendant 5 à 15 minutes en moyenne puis il semble devenir réfractaire à l’effet de l’herbe à chat pendant près d’une heure. Une phase de satiété et d’apaisement fait suite à l’excitation.

Pourquoi le chat est-il sensible à l’herbe à chat ?

On parle beaucoup du flair du chien mais on oublie que le chat vit aussi dans un univers peuplé d’odeurs, même si elles ne sont pas perceptibles pour nous, et que son comportement peut être influencé par les messages odorants qu’il reçoit.

Le chat est particulièrement sensible à l’odeur de la cataire car cette plante aromatique (qui fait partie de la famille des Lamiacées, comme la sauge, la menthe, la lavande ou le romarin) contient un principe actif qui agit sur le système nerveux central : la népétalactone. Cette molécule puissante est particulièrement attirante pour les femelles.

La népétalactone est également présente dans le bois de chèvrefeuille de Tartarie (Lonicera tatarica), un arbuste au feuillage caduc qui produit des fleurs roses en mai-juin. Des copeaux de ce chèvrefeuille sont d’ailleurs souvent inclus dans les jouets pour chats.

La cataire contient bien d’autres principes actifs odorants, dont le thymol et le géraniol, des composés respectivement présents dans les huiles essentielles de thym et de géranium.

Pourquoi donner de l’herbe à chat à son chat ?

Tout ce qui peut être fait pour enrichir le milieu de vie d’un chat est bénéfique à son bien-être et à sa santé. Respirer les composants émis par des plantes telles que la cataire peut permettre d’apaiser l’anxiété de certains chats, surtout ceux qui vivent en milieu clos, sans possibilité d’aller se promener dans un jardin.

Faciliter l’adoption

Les chatons sont sensibles très tôt à l’odeur de l’herbe à chat. Dès le sevrage, ils sont capables de manifester leur intérêt pour la plante ou pour des jouets qui en contiennent. La cataire peut donc être utile pour encourager de jeunes chatons à explorer leur environnement quand ils arrivent dans leur nouveau foyer, au lieu de se laisser inhiber par le stress de la séparation avec leur mère, leur fratrie et leur milieu d’origine.

En stimulant le comportement ludique, la cataire favorise le processus de socialisation et d’adoption.

Réorienter les griffades

La cataire peut être employée pour attirer un chat vers des surfaces dédiées aux griffades, soit des griffoirs. Imprégner le griffoir de l’odeur d’herbe à chat peut inciter le chat à l’utiliser.

Stimuler le chat d’intérieur

 

En France, près d’un chat sur quatre vit en appartement, sans accès à l’extérieur. Même si un chat dort beaucoup, il a pourtant besoin d’être stimulé. C’est essentiel à son équilibre ! Sinon, il trompe son ennui en augmentant le temps consacré au toilettage, à l’alimentation et au sommeil.

Des jouets contenant de la cataire peuvent aider les chats à mieux supporter la contrainte de vivre dans un milieu clos. Ce type d’enrichissement olfactif du milieu a d’ailleurs été utilisé avec succès chez les grands félins captifs.

Lutter contre le stress

Le stress favorise l’apparition de maladies. À cause du stress, certains chats développent par exemple une inflammation de la vessie (ou cystite) qui peut entraîner les mêmes symptômes que des calculs urinaires. La cataire peut aider le chat à ne pas développer de troubles liés au stress. Elle mérite par exemple d’être proposée au chat lorsqu’il existe des problèmes de cohabitation entre chats, ou qu’une situation potentiellement stressante se prépare : déménagement, transformation du lieu de vie, arrivée d’une nouvelle personne à la maison, d’un chien etc.

Outre la plante elle-même, il existe des produits à vaporiser sur le chat (ou à diffuser dans l’atmosphère), qui associent la cataire avec des phéromones félines, ces substances naturellement sécrétées par les chats quand ils cherchent à apaiser leur anxiété. La népétalactone contenue dans la cataire agit en effet en synergie avec les phéromones apaisantes, et peut même stimuler leur production.

Où trouver de l’herbe à chat ?

La cataire en pot est très souvent proposée à la vente en animaleries et en jardineries.

Attention à bien vous assurer qu’il s’agit de Nepeta cataria car il existe environ 250 espèces de népétas, dont plus d’une centaine sont des variétés horticoles, cultivées dans les jardins ! Il y a par exemple des variétés naines, comme Nepeta phyllochlamys, qui ne dépasse pas 10 cm de haut, ou Nepeta racemosa, mesurant moins de 30 cm de hauteur. À l’inverse, la variété Six Hill Giants peut atteindre presque un mètre de haut !

D’autres espèces que Nepeta cataria peuvent être appréciées par les chats mais l’effet sur leur comportement est généralement moins net.

Comment cultiver l’herbe à chat ?

La cataire est une plante aromatique vivace au port touffu et au feuillage caduc. En pleine terre, dans un jardin ensoleillé, sa hauteur atteindra 30 à 90 cm. Vous pouvez faire pousser la cataire en bordure, dans une rocaille ou au pied des murets. Elle supporte sans problème des températures franchement négatives l’hiver.

Protéger la cataire au démarrage

La plantation s’effectue au printemps : choisissez un emplacement où la terre est bien drainée (ou coupez la terre avec du sable) et espacez les plants d’au moins 45 cm.

Les jardiniers remarquent que lors de la transplantation, les chats ont tendance à grignoter ou à écraser les jeunes pousses très vite, et celles-ci ne résistent pas longtemps ! Au début, protégez donc la plante de votre chat pour que son démarrage s’effectue correctement. La cataire pousse vite et forme de larges touffes. Suivant le contexte, elle peut couvrir le sol ou devenir buissonnante.

Un entretien limité

La cataire supporte bien la sécheresse et craint même les arrosages trop fréquents. C’est une plante parfaite pour les jardins secs.

La cataire fleurit au printemps et la floraison se prolonge tout l’été. Les fleurs de Nepeta cataria sont blanches, réunies en épi et marquées de quelques points rougeâtres. Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure pour favoriser la floraison.

En automne (ou à la fin de l’hiver dans les régions au climat rude), rabattez la touffe de moitié pour favoriser une bonne reprise. En hiver, la partie aérienne meurt mais la plante repartira au printemps. La cataire se ressème aussi souvent spontanément dans le jardin.

FAQ

D’autres plantes sont-elles euphorisantes pour les chats ?

On estime qu’un chat sur trois reste insensible à Nepeta cataria. Si c’est le cas du vôtre, d’autres plantes sont susceptibles de l’intéresser. La plus attractive serait une plante grimpante asiatique de même famille que le kiwi (matatabi en japonais ou Actinidia polygama). Les chats apprécient aussi le chèvrefeuille de Tartarie (Lonicera tatarica) et la valériane officinale (Valeriana officinalis). Le matatabi et la valériane contiennent de l’actinidine, une molécule synthétisée aussi par certains insectes pour communiquer entre eux.

L’herbe à chat agit-elle comme un vermifuge sur le chat ?

On dit souvent qu’un chat mange de l’herbe « pour se purger » mais ce terme est souvent mal compris. Ce comportement n’a aucun effet sur les parasites digestifs, l’herbe n’est pas un vermifuge, et l’herbe à chat pas plus que les autres ! Quand il grignote de l’herbe, le chat ingère simplement des fibres végétales qui l’aident à stimuler son transit intestinal.

L’herbe à chat éloigne-t-elle les moustiques ?

La népétalactone présente dans l’herbe à chat exerce effectivement un effet répulsif sur certains insectes, dont les moustiques, les pucerons et les doryphores. En revanche, les abeilles et les papillons apprécient beaucoup les fleurs de cataire.

La cataire est-elle utilisée chez l’homme ?

Le feuillage de Nepeta cataria peut être récolté et consommé en tisane. Il aurait des propriétés notamment calmantes et digestives. La cataire était utilisée en médecine traditionnelle pour traiter la douleur et l’anxiété. De nos jours, elle peut être conseillée pour lutter contre les insomnies, le stress et les spasmes intestinaux.

Pour en savoir plus…

Science Post : Les chats raffolent de la cataire, leur « drogue » préférée ! 

 

Herbe aux chats : Pourquoi les chats aiment l’herbe à chat 

 

 

Vidéo

Herbe à chat : effet, entretien et bienfaits (Planète Animal)