Revenir à la liste

Oser l'intraprenariat chez Okivét

Carrières - 08/07/2022

L’intrapreneuriat, loin d’être un nouveau concept, apparaît comme un mode managérial créatif et fédérateur au sein des entreprises. Pour autant, il s’agit avant tout d’un état d’esprit et d’une culture entrepreneuriale. Faisant partie intégrante de son ADN, le groupe Okivét recrute des vétérinaires et des ASV qui ont envie d’entreprendre dans le périmètre sécure d’une entreprise.

Insuffler un esprit startup, être un accélérateur de projets innovants, donner la possibilité à des vétérinaires de présenter leurs idées, de prendre des initiatives sur les process et les services, et accompagner les projets jusqu’à leur déploiement, c’est exactement l’essence du projet Okivét& Vous. Cette mobilisation est une vraie motivation pour grandir ensemble.

Comme l’entrepreneuriat, l’intrapreneuriat implique que les acteurs possèdent un véritable esprit d’entreprendre et soient engagés dans la réussite d’un projet innovant. En même temps, cette démarche de changement doit se dérouler au sein d’une entreprise qui choisit et investit pour accompagner des salariés proactifs. Ce brainstorming perpétuel est le meilleur moyen d’éviter l’inertie et l’essoufflement.

Habituellement, une équipe porte un projet, et veut le développer au bénéfice de ses collègues et de la dynamique de sa propre entreprise. Cette équipe peut être dédiée à une cellule R&D ou innovation à temps plein ou partiel. Chacun espère à terme faire évoluer sa carrière ou ses fonctions dans l’entreprise.

Le réseau Okivét, un accélérateur de l’intrapreneuriat

Dans le cas d’un groupe vétérinaire comme Okivét, l’entreprise s’adapte pour être en mode startup et permettre aux salariés d’intraprendre s’ils ont l’état d’esprit agile et l’envie de concrétiser leurs idées.

Pour faire émerger un projet intrapreneurial, le groupe encourage les salariés souhaitant entreprendre une nouveauté à se faire connaître.

Les salariés, des vétérinaires praticiens généralement, gardent leurs fonctions habituelles tout en développant leur projet en parallèle. Le salarié garde une grande autonomie pour développer son idée, la tester et la déployer au sein de la clinique vétérinaire.

L’entreprise accompagne l’innovation en mettant en place un écosystème favorable : l’intrapreneur est soutenu par tous les services support, de la DRH aux services financiers en passant par l’équipe marketing et communication.

L’intrapreneuriat, de nombreux exemples chez Okivét

Ainsi, nombreuses sont les actions nées de ces programmes d’innovation, citons ici quelques exemples récents :

  • Le Docteur Bourgeat a mis en place la pratique de la méthode Niromathé avec beaucoup de succès. Par exemple, un chien venu pour une lombalgie et une toux chronique due à un collapsus trachéal, a « rajeuni de deux ans » selon sa propriétaire, et ne tousse quasiment plus.
  • Le Docteur Fourel a instauré des consultations de nutrition. Il propose une recommandation nutritionnelle personnalisée à chaque consultation préventive ou pathologique puis un suivi de contrôle du poids.
  • Carolyne Pellet, ASV échelon 5, dans le cadre de sa formation de technicien en soins vétérinaires, a réfléchi à un protocole très détaillé concernant l’hospitalisation : fiches dédiées et personnalisées, points de surveillances précis, règles de nursing adaptées pour les chiens et les chats.
  • Le Docteur Adeline Carlier a mis en place un répertoire des vétérinaires référents pour chaque discipline, si bien que chacun peut se référer à l’expert du groupe dès qu’il en a besoin.
  • Le Docteur Dury-Lacoste a fait équiper la clinique Montpellier Millénaire d’un appareil laser, s’est formée en physiothérapie et a pu aménager une pièce pour accueillir les patients a rééduquer.

De nombreux autres projets sont en cours de réalisation et verront le jour très prochainement !

Vous êtes attiré (e) par l’intraprenariat ?

Rejoignez-nous ➔

Partager sur