Revenir à la liste

Les causes et les traitements de la diarrhée aiguë chez le chien

Chien - 07/07/2022

Une diarrhée passagère est un phénomène banal chez le chien et les selles du chien reprennent en général leur aspect normal en 48 heures tout au plus. Certains cas méritent cependant un suivi vétérinaire…

Combien de temps attendre ?

En moyenne, plus de la moitié des chiens présentés à un vétérinaire à cause d’une diarrhée sont amenés dans les 2 à 4 jours suivant l’apparition des premiers symptômes. Observer comment évolue la situation pendant 48 heures est en effet une bonne chose. Inutile de s’alarmer inutilement si le chien continue à manger, que son comportement est inchangé et qu’il ne présente aucun autre signe anormal.

diarrhee chiot deshydratation symptome

Le cas des chiots

Une consultation rapide s’impose en revanche s’il s’agit d’un chiot : outre le fait que le système immunitaire immature des chiots les rend réceptif à de nombreux agents pathogènes (dont certains très dangereux, comme le parvovirus), les chiots sont très sensibles à la déshydratation. La diarrhée provoque des pertes d’eau importantes et l’état général d’un chiot présentant une diarrhée peut vite se dégrader.

Autres signes anormaux ?

Si la diarrhée s’accompagne d’autres signes anormaux, il faut également consulter le vétérinaire très vite, quel que soit l’âge du chien : c’est le cas s’il y a du sang dans les selles, si les troubles digestifs sont accompagnés de fièvre (le chien est alors abattu et sa température rectale est supérieure à 39°C), si le chien vomit ou manifeste des signes de douleur abdominale, etc.

Les diarrhées hémorragiques accompagnées de vomissements sont plus souvent observées chez les chiens de petit format, sans que la cause soit forcément mise en évidence. Ces petits chiens sont sensibles à l’hypoglycémie et doivent donc être particulièrement surveillés lorsqu’ils expriment des troubles digestifs.

Causes fréquentes de diarrhée aiguë

Le plus souvent, les diarrhées aiguës sont d’origine alimentaire ou toxique. Le stress (notamment chez les chiens qui pratiquent des efforts d’endurance) peut aussi entraîner une diarrhée.

Origine alimentaire ou toxique

Une étude 1 a montré que le risque de diarrhée était multiplié par 3,5 chez les chiens qui « faisaient les poubelles » ou dont le régime alimentaire avait été récemment modifié ; les diarrhées étaient aussi 4 fois plus fréquentes chez les chiens nourris avec une alimentation « maison » qu’avec un aliment préparé.

Ces observations indiquent que les chiens tolèrent mal les changements alimentaires : la microflore de leur tube digestif a besoin de temps pour s’adapter à un changement de régime. Une transition alimentaire trop brutale ou la consommation occasionnelle d’aliments avariés ou très indigestes peut donc provoquer une diarrhée. Il en est de même si le chien surconsomme, ce qui peut arriver lorsqu’un chien vole des aliments !

Diarrhée de stress

Chez les chiens de sport dont l’organisme est soumis à rude épreuve, le stress peut entraîner une accélération du transit intestinal, qui perturbe la digestion. Trop de nutriments non-digérés se retrouvent alors dans le gros intestin, ce qui crée un appel d’eau et rend les selles anormalement liquides. Le phénomène de diarrhée de stress est par exemple fréquent chez les chiens de chasse et les chiens de traîneau.

Pour limiter le risque de diarrhée de stress chez un chien sportif, distribuez un quart à un tiers de la ration journalière environ 3 heures avant le moment de la journée où le chien sera le plus actif. Le reste sera donné après, quand le chien sera revenu au calme, en le laissant digérer tranquillement pendant plusieurs heures.

L’incorporation dans l’alimentation de fibres solubles, riches en mucilages, peut également aider à régulariser le transit.  Les graines de psyllium sont par exemple capables de fixer une grande quantité d’eau dans l’intestin et de favoriser la production de selles moulées.

Diarrhée infectieuse

Un récent séjour en chenil multiplie presque par 10 le risque de diarrhée 1 ! Le stress de la mise en pension, associé à l’exposition à un nouveau microbisme, augmente sans doute la réceptivité aux diarrhées d’origine infectieuse. En revanche, chez des chiens en bonne santé, à jour de leurs vaccinations et vivant dans un environnement stable, il est rare qu’une diarrhée aiguë soit due à une infection virale, bactérienne ou parasitaire. Une diarrhée infectieuse peut cependant se développer ensuite, à cause des modifications pathologiques de l’environnement intestinal.

Plusieurs agents infectieux en cause

En cas de diarrhée infectieuse, les analyses pratiquées chez les chiens indiquent que près de la moitié d’entre eux hébergent plusieurs agents pathogènes 2 ; les plus souvent identifiés sont la bactérie Clostridium perfringens, le parvovirus et un protozoaire (Giardia spp.).

Le cas des salmonelles

Jusqu’à 10 % des chiens seraient porteurs de salmonelles, des bactéries qui peuvent être très dangereuses pour l’homme, surtout si des personnes immunodéprimées vivent dans l’entourage du chien. La salmonellose est généralement asymptomatique chez le chien, sauf s’il s’agit de chiots très jeunes, fortement parasités, vivant en chenil… Une diarrhée aiguë peut alors apparaître, accompagnée d’une baisse de l’état général.

Les chiens les plus susceptibles d’être porteurs de salmonelles sont ceux qui sont nourris avec des viandes crues ou qui reçoivent des oreilles de porcs séchées. L’excrétion des salmonelles dans les selles étant intermittente, plusieurs prélèvements sont généralement nécessaires pour les mettre en évidence.

Mesures alimentaires en cas de diarrhée

Face à une diarrhée aiguë chez un chien, sans autre symptôme inquiétant, le plus simple est de le laisser à la diète pendant une journée, sans excéder 24 heures. De l’eau sera évidemment laissée à sa disposition car il faut empêcher que le chien ne se déshydrate.

Modifications alimentaires

Même si la situation évolue dans le bon sens, il est préférable de modifier (au moins provisoirement) l’alimentation du chien après un épisode de diarrhée aiguë.

Pour aider le tube digestif du chien à reprendre un fonctionnement normal, donnez des aliments facilement digestibles. Ce peut être du riz très cuit avec une viande blanche ou un aliment spécifiquement formulé pour les troubles digestifs du chien, conseillé par le vétérinaire. Veillez à ne pas donner trop à manger au chien.

Ajout de probiotiques

Lors de diarrhée aiguë, la flore intestinale (ou microbiote) est altérée, ce qui justifie l’administration de prébiotiques et de probiotiques, des compléments alimentaires bénéfiques à la santé du tube digestif.

  • Les probiotiques sont des préparations contenant des micro-organismes qui limitent la prolifération des bactéries pathogènes et qui renforcent l’efficacité de la barrière digestive ainsi que celle du système immunitaire. Chez l’homme, les probiotiques sont très souvent prescrits pour aider la flore digestive à se rétablir, notamment après un traitement antibiotique.
  • Les prébiotiques sont des nutriments qui, incorporés à l’alimentation, favorisent la croissance des bactéries bénéfiques pour l’intestin. Il s’agit en général de fibres fermentescibles (fructo-oligosaccharides, gomme arabique…) dont la transformation produit des acides gras utilisés par les bactéries.

Plusieurs études menées chez des chiens présentant une diarrhée aiguë ont prouvé l’intérêt des pro- et des prébiotiques, qui peuvent d’ailleurs être associés. La diarrhée rétrocède plus rapidement, elle est moins intense, les complications justifiant la mise en place d’un traitement sont moins fréquentes et le microbiote digestif se normalise plus vite. L’administration de pré- et de probiotiques aux chiens peut également être conseillée pour aider à prévenir les diarrhées, par exemple si le chien doit séjourner en pension.

Traitement médical ?

Si l’état du chien ne s’améliore pas au bout de 48 à 72 heures, le vétérinaire pourra proposer la réalisation d’examens complémentaires pour rechercher la cause de la diarrhée : analyses sanguines, radiographie ou échographie de l’abdomen, analyses de selles, etc. En attendant de faire le diagnostic, un traitement symptomatique pourra être prescrit si l’état du chien le nécessite.

Pansements digestifs

Les pansements digestifs sont des produits à administrer par voie orale, qui permettent de protéger la muqueuse de l’estomac et de l’intestin lorsqu’une forte inflammation est suspectée (gastro-entérite aiguë). Ces produits contiennent en général du phosphate d’aluminium ou des argiles, comme la smectite.

Si le chien doit recevoir d’autres médicaments par voie orale, il faut décaler leur administration d’au moins 2 heures pour ne pas inhiber l’absorption normale des principes actifs.

Modificateurs de la motricité intestinale

Lorsque la diarrhée s’accompagne de spasmes et/ou de douleurs abdominales pour le chien, le vétérinaire peut prescrire des médicaments visant à régulariser les contractions de l’intestin. Les médicaments spasmolytiques, qui inhibent la progression du transit digestif, sont rarement indiqués car ils augmentent le risque de prolifération bactérienne anormale.

Antibiotiques généralement pas nécessaires

Les antibiotiques sont superflus dans la grande majorité des cas de diarrhée aiguë chez le chien. Ils seraient même contre-indiqués car la cause de la diarrhée est rarement infectieuse et l’administration d’antibiotiques peut entraîner de fortes perturbations de la flore intestinale. Enfin, l’utilisation des antibiotiques doit être réduite au minimum, chez l’homme comme chez l’animal.

L’antibiothérapie n’est requise que si le chien présente de la fièvre, des symptômes généraux graves ou éventuellement une diarrhée hémorragique. Il s’agit alors d’empêcher que l’infection digestive ne diffuse dans le reste de l’organisme, ce qui peut se produire lors d’inflammation prolongée de la muqueuse qui laisse alors passer des germes potentiellement dangereux dans le sang.

Pour limiter l’impact sur la flore intestinale, le traitement antibiotique ne dure en général pas plus de 3 à 5 jours ; il sera ensuite adapté en fonction de l’évolution de l’état du chien.

Si les analyses sanguines reflètent des perturbations graves ou que le chien présente une déshydratation importante à cause de la diarrhée, le vétérinaire pourra hospitaliser le chien afin de surveiller son état et mettre en place un traitement de soutien intensif.

FAQ

Comment faire la différence entre une diarrhée aiguë et une diarrhée chronique ?

On parle de diarrhée chronique quand le problème dure depuis plus de 3 semaines. Les causes et les traitements des diarrhées aiguës et chroniques sont en général différents.

Faut-il vermifuger un chien qui présente une diarrhée aiguë ?

Les diarrhées aiguës d’origine parasitaire surviennent surtout chez les très jeunes chiots. Elles sont souvent dues à une forte infestation par des ascaris ou à la présence de protozoaires dans l’intestin grêle, comme les Giardia. (La giardiose nécessite un traitement spécifique, différent d’un vermifuge classique). Chez un chien adulte, les infestations parasitaires sont plutôt responsables de diarrhées chroniques. Mieux vaut demander au vétérinaire de faire une analyse des selles (coproscopie) avant de vermifuger le chien.

Mon chien présente une alternance de diarrhée et de constipation

L’alternance diarrhée/constipation est fréquente lorsqu’il existe un obstacle au transit digestif. Dans les cas graves, il peut s’agir d’une tumeur mais le plus souvent, c’est l’ingestion d’un corps étranger qui est à l’origine du phénomène. Si le vétérinaire met en évidence une cause d’obstruction, il pourra choisir d’intervenir chirurgicalement si l’état du chien le nécessite.

 

Pour en savoir plus, découvrez cet article

Diarrhée chez le chien : causes et traitement

Références

  • STAVISKY J., et al., “A case–control study of pathogen and lifestyle risk factors for diarrhoea in dogs”, Prev. Vet. Med., 2011. 99, 185-192.
  • BAUMANN DA ROCHA GIZZI A., et al., “Presence of infectious agents and co-infections in diarrheic dogs determined with a real-time polymerase chain reaction-based panel”, BMC Vet. Res., 2014. 10, 23.