Revenir à la liste

Ma vie d’ASV (Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire) : la VAE

Carrières - 31/05/2022

Entreprendre un parcours de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) relève avant tout d’une démarche personnelle. Nécessitant une forte implication du candidat, elle suggère une remise en question de son organisation personnelle et professionnelle durant tout le temps du projet.

 

Quel que soit son niveau de formation initial, la VAE, formation qualifiante, permet d’obtenir la certification professionnelle d’Auxiliaire Spécialisée Vétérinaire (ASV-GIPSA), diplôme de niveau 4, et un échelon 5 de la Convention collective des cabinets vétérinaires et cliniques vétérinaires, garantissant ainsi un salaire minimal.

 

Avoir un travail rémunéré tout en s’ouvrant à de multiples débouchés

Durant tout son cursus, le candidat exerce le métier d’assistant vétérinaire, dans le cadre d’un contrat à temps plein ou partiel, évitant ainsi de passer par la case « contrat d’apprentissage » à partir d’un niveau bac.

De plus, ce diplôme facilite l’embauche dans d’autres types d’entreprises du secteur de la santé animale, comme les zoos (soigneur animalier), les salons de toilettage, l’industrie pharmaceutique, les animaleries, les élevages, les refuges,…

 

Faire valoir son expérience professionnelle et ses compétences apprises en clinique

Pour garantir le succès de la démarche, le candidat doit justifier de nombreuses qualifica-tions acquises, bien souvent sur le tas, chez un praticien canin (chiens et chats, voire NAC) : réaliser des soins aux animaux, des pansements et des examens complémen-taires, accueillir des urgences, assister le praticien au cours d’interventions chirurgicales, connaitre la contention, la radiologie, mais aussi réaliser des tâches administratives, la gestion des stocks et le secrétariat médical, procéder à la désinfection des cages d’hospitalisation et à l’hygiène des locaux, communiquer avec le propriétaire d’animaux…

 

Chez Okivét, la VAE est encouragée

Enfin, l’entreprise doit pouvoir encourager ce type de démarche, en fonction des besoins et aspirations de chacun. Considéré comme un défi par certaines auxiliaires vétérinaires, l’obtention de ce diplôme est avant tout une source de fierté et de satisfaction personnelle.

Chez Okivét, c’est un postulat de base. Son service des Ressources Humaines a mis en place une politique salariale sur le long terme comprenant un plan de formation pour chaque salarié. Il s’agit tout à la fois de garantir l’évolution professionnelle, de maintenir l’employabilité des équipes tout en construisant, ensemble, une dynamique sans cesse renouvelée. Okivét est à la fois un projet médical & humain, créateur de valeur pour ses patients (les animaux), ses clients (les propriétaires) et le personnel médical du réseau (les vétérinaires et les ASV).

 

Pour en savoir plus :

  • ASV, pourquoi rejoindre Okivét
  • Le site de l’état pour la VAE : www.vae.gouv.fr
  • Présentation de la VAE par APForm (Animal Pro Formation)
  • Présentation de la VAE par le GIPSA (l’organisme certificateur assimilé par APFORM)
  • Guide pratique de la VAE. Édité par l’organisme de financement des formations : OPCA PEPSS (ex : Actalians).
  • Article ASV infos réservé aux inscrits : La VAE, un témoignage
  • Un groupe Facebook : VAE

 

ASV, découvrez notre projet ➔

Partager sur